eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Royaume-Uni » Repères historiques » Parcours historique » Le Moyen-âge

Le Moyen-âge

Sous le règne d’Edouard le Confesseur, le pays était divisé en plusieurs comtés rivaux. En 1066, à la mort d’Edouard, Harold, le plus puissant des comtes, revendiqua le trône. Guillaume, duc de Normandie, lui dispute le trône, envahit l’Angleterre et vainc Harold à la Bataille de Hastings. Il fut couronné roi le jour de Noël 1066. La conquête normande instaura une nouvelle classe dirigeante et une nouvelle langue en Angleterre. L’Eglise fut réorganisée sous une autre autorité. Des conflits éclatèrent entre les rois et les archevêques. On en vint même au meurtre lorsqu’en 1170 Thomas Becket fut tué devant le grand autel de la cathédrale de Canterbury par les chevaliers de Henri II. Richard Cœur de Lion participa aux croisades, ce qui contribua à apaiser les tensions. En 1215, la signature de la Grande Charte, qui limitait le pouvoir du souverain, provoqua cependant la colère du pape à l’encontre du roi Jean sans Terre et de l’archevêque de Canterbury.
A la fin du XIVème siècle, John Wyclif, un théologien de Oxford, et ses disciples, les Lollards, attaquèrent le pouvoir et la doctrine de l’Eglise, ce qui annonçait les tensions religieuses à venir. Leur impact fut cependant assez limité. Les rois anglais étaient en effet occupés à tenter de contrôler la France (mais en 1453, seul Calais était encore sous leur contrôle) puis les maisons rivales de Lancaster et de York s’affrontèrent lors de la guerre des Deux-roses (1455-1487).

D 11 septembre 2012    ADavid Voas

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact