eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Suède » Données socio-religieuses » Géographie religieuse

Géographie religieuse

Le paysage religieux de la Suède

La Suède, la Norvège, le Danemark, la Finlande et l’Islande ont historiquement formé une région nordique protestante. Depuis l’époque de la Réforme, l’église nationale luthérienne est dominante en Suède, comptant la grande majorité de la population parmi ses membres. Comme d’autres pays européens, la Suède a traversé un processus de sécularisation par lequel l’État et l’individu se sont libérés de l’ancien pouvoir de l’Église. La Suède est souvent considérée comme l’un des pays les plus sécularisés au monde en ce qui concerne la participation régulière au culte et la croyance dans l’enseignement traditionnel de l’Église (Zuckerman 2008). Cependant, la situation religieuse suédoise est complexe, comme le montre clairement le niveau élevé d’adhésion à l’Église de Suède et le niveau relativement élevé de participation aux rites de la vie religieuse dans le contexte de l’Église majoritaire (voir la section "Données socio-religieuses – Principales religions et Églises – L’Église de Suède").

Cette complexité des niveaux élevés de sécularisation à certains égards et en même temps des niveaux élevés d’affiliation religieuse à d’autres égards est similaire à la situation dans les autres pays nordiques et est parfois appelée un paradoxe nordique (Bäckström, Edgardh et Pettersson 2004). Mais le paysage religieux suédois change lentement en raison des niveaux élevés d’immigration au cours des vingt dernières années. Aujourd’hui, plus de 22 % de la population suédoise est née à l’étranger ou est composée d’enfants dont les deux parents sont nés à l’étranger. La religion migre en même temps que les gens et la présence croissante de musulmans modifie le paysage religieux. Dans les banlieues des grandes villes, la situation est très différente de la situation nationale générale et ne peut être considérée comme sécularisée de la même manière. Ici, la présence d’autres religions ainsi que d’autres dénominations chrétiennes montre que la Suède fait partie d’un monde global de religions et de cultures diverses (Andersson et Sander 2005). Ainsi, l’image que l’on se fait de la religion en Suède aujourd’hui dépend du choix des indicateurs par le chercheur ainsi que du choix de la zone géographique. Cependant, plus de quinze ans après la séparation de l’Église et de l’État en l’an 2000, l’Église de Suède conserve un rôle dominant sur la scène religieuse suédoise.

D 9 mars 2016    APer Pettersson

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact