eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Suède » Données socio-religieuses » Appartenance et démographie religieuses

Appartenance et démographie religieuses

La religion chez les suédois à moitié laïques - simultanément laïques et religieux

Dans une étude publiée récemment, Ann af Burén, de l’Université de Södertörn, a contribué à une discussion critique sur la prétendue grande laïcité de la Suède, d’une part, et sur l’incongruité et (...)

Dans une étude publiée récemment, Ann af Burén, de l’Université de Södertörn, a contribué à une discussion critique sur la prétendue grande laïcité de la Suède, d’une part, et sur l’incongruité et l’incohérence de la religion réellement vécue, d’autre part. Au centre de l’étude se trouvent des personnes parmi la majorité des Suédois, appelés Suédois semi-laïques – mais souvent négligés dans les études sur la religion. Ces personnes ne vont pas à l’église ou ne s’impliquent dans aucun autre type d’activité spirituelle organisée, bien qu’elles ne soient pas activement opposées à la religion, ni indifférentes à cette dernière. La plupart d’entre elles décrivent la manière dont elles sont - ou ne sont pas - religieuses comme étant en accord avec les modèles majoritaires de la société suédoise. Dans le cadre d’une étude qualitative, 28 Suédois semi-laïques ont été interrogés. La manière dont ils parlent de la religion et s’y rattachent, en ce qui concerne leur vie quotidienne et leurs expériences, a été analysée en portant une attention particulière à l’incongruité.

Pour en savoir plus :
- Mémoire : Ann af Burén (2015), Vivre la simultanéité : religion chez les Suédois semi-laïques. thèses doctorales de Södertörn, 1652-7399 ; 106.
- Article introductif de l’auteur, voir : « Briser les frontières : modèles de religiosité en Suède contemporaine ».
- Texte intégral de la thèse de 269 pages, voir : ici.

D 8 juin 2015    APer Pettersson

L’appartenance religieuse en 2014

En Suède, il n’y a pas d’enregistrement officiel par l’État de la religion des citoyens individuels, puisqu’une loi spéciale interdit l’enregistrement des convictions religieuses ou philosophiques des (...)

En Suède, il n’y a pas d’enregistrement officiel par l’État de la religion des citoyens individuels, puisqu’une loi spéciale interdit l’enregistrement des convictions religieuses ou philosophiques des personnes, ainsi que de leur race, de leur ethnie ou de leurs opinions politiques (SFS 1998:204).
Les chiffres disponibles à partir de sources ouvertes concernant l’appartenance religieuse sont rassemblés ci-dessous. Il s’agit des chiffres relatifs aux membres de l’Église de Suède (statistiques de l’Église de Suède) et des chiffres qui constituent la base de l’Autorité nationale de soutien aux communautés religieuses (autres que l’Église de Suède), qui incluent les membres et les non-membres qui participent aux activités de la communauté. Les données sur les Témoins de Jéhovah et les Mormons proviennent d’une enquête réalisée en 2001, mais sont probablement encore exactes (Source : Margareta Skog, "Antal medlemmar i valda samfund 1975-2001", in Bromander, Jonas, ed. Då, nu och sedan. Perspektiv på Svenska kyrkans statistik 2000. Tro & Tanke 2001:4. Svenska kyrkans forksningsråd : Uppsala 2001, pp. 35-45).

Une majorité de 65 % de la population suédoise (2014) appartient à l’Église évangélique luthérienne de Suède, qui était autrefois l’Église d’État. Ce chiffre diminue toutefois d’environ 1 % chaque année, en raison de l’immigration de personnes d’autres appartenances religieuses, de la baisse du pourcentage de nouveau-nés baptisés, du passage à d’autres communautés religieuses et de l’abandon de toute appartenance religieuse. Environ un pour cent de la population suédoise appartient à chacune des églises suivantes : l’"Église oecuménique" (une église unie des Églises réformée, baptiste et méthodiste), le mouvement pentecôtiste, l’Église catholique romaine. Si l’on y ajoute un certain nombre d’Églises orthodoxes différentes, on obtient environ 1 % de la population, ainsi que la somme des différentes communautés musulmanes. Les autres dénominations chrétiennes mineures et les communautés d’autres confessions représentent ensemble 1,5 % de la population. Une estimation basée sur les données existantes indique qu’environ 70 % des Suédois appartiennent à une communauté de foi. Cela signifie qu’environ 30 % n’appartiennent à aucune communauté religieuse. Lorsqu’il s’agit de l’expression de croyances personnelles, les athées organisés sont toutefois notablement peu nombreux.

Appartenance religieuse, effectifs et évolution 2012-2014

Appartenance religieuse en 2012-2014* Nombre 2012 Pourcentage 2012 Nombre 2014 Pourcentage 2014
Église de Suède 6 292 264 65 % 6 664 000 67,5 %
Église oecuménique (réformée unie) 134 391 1,4 % 127 378 1,3 %
Mouvement pentecôtiste 108 842 1,1 % 110 762 1,1 %
Églises orthodoxes et orientales 124 651 1,3 % 133 811 1,4 %
Communautés musulmanes 110 000 1,2 % 110 000 1,1 %
Église catholique romaine 103 804 1,1 % 109 967 1,1 %
Église évangélique libre 49 447 0,5 %
Fondation nationale évangélique (EFS) 43 188 0,4 % 42 423 0,4 %
Un certain nombre de dénominations chrétiennes mineures 57 099 0,6 % 49 861 0,5 %
Bouddhisme 4812 0,1 % 4812 0,05 %
Juifs 8 442 0,1 % 8414 0,1 %
Témoins de Jéhova (2001) 23 500 0,2 %
Mormons (2001) 8000 0,1 %
Mandeisme (Mandeiska Sabeiska Samfundet 7 606 0,1 %
Association nationale alévie 3 556 0,05 %

* Population suédoise : 9,7 millions en 2014.

D 9 mars 2016    APer Pettersson

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact