eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Suède » Droit et religion » Dispositions » Financement des cultes

Financement des cultes

Les finances de l’Église de Suède

L’Église de Suède dispose d’une assise financière relativement solide, liée à son rôle historique d’Église nationale dont la majorité de la population est membre. Cependant, son travail est principalement (...)

L’Église de Suède dispose d’une assise financière relativement solide, liée à son rôle historique d’Église nationale dont la majorité de la population est membre. Cependant, son travail est principalement financé par une taxe ecclésiastique payée par ses membres, basée sur un pourcentage du revenu total de l’individu, que tous les membres de l’Église paient via leur déclaration d’impôts. Cela signifie que les finances de l’Église dépendent fortement du nombre de membres et de leur niveau de revenu. Étant donné que le nombre de membres diminue chaque année d’environ un pour cent, l’Église est continuellement soumise à une certaine pression économique pour réduire ses coûts. Le montant de la cotisation à l’Église est déterminé localement au niveau de la paroisse, et représente en moyenne environ un pour cent du revenu total de l’individu.

En plus des cotisations des membres, l’Église dispose également de revenus importants provenant de la propriété sous forme de forêts et de terres agricoles. Le seul soutien de l’État aux finances de base de l’Église de Suède est le coût de la perception des cotisations par l’administration fiscale. Dans le cadre de l’accord de séparation entre l’Église et l’État, il a été décidé que l’Église de Suède recevrait ce service gratuitement.

L’Église de Suède possède une grande partie du patrimoine culturel national de la Suède sous la forme de bâtiments médiévaux particulièrement précieux. Comme les autres institutions culturelles, l’Église reçoit des subventions de l’État pour leur administration et leur préservation (SFS 1988:950). Ces subventions sont distribuées par le Conseil national suédois du patrimoine (Riksantikvarieämbetet). Pour l’année 2021, 46 millions d’euros au total sont alloués à l’Église à cet effet, distribués principalement au niveau local et régional de l’Église.

D 4 mars 2021    APer Pettersson

Soutien de l’État aux communautés religieuses minoritaires

D 4 mars 2021   

Service d’État pour la collecte des cotisations via le système fiscal

Depuis le 1er janvier 2000, il est possible pour toutes les communautés religieuses officiellement enregistrées et reconnues de faire prélever leurs cotisations par l’État via le système fiscal. Ce (...)

Depuis le 1er janvier 2000, il est possible pour toutes les communautés religieuses officiellement enregistrées et reconnues de faire prélever leurs cotisations par l’État via le système fiscal. Ce service est gratuit pour l’Église de Suède dans le cadre de l’accord de séparation entre l’État et l’Église. Les autres communautés religieuses paient pour ce service mais reçoivent en contrepartie une aide financière générale de l’État qui n’est pas offerte à l’Église de Suède (voir l’article "Soutien de l’État aux communautés religieuses minoritaires").
En 2019, les 14 communautés religieuses suivantes ont perçu leurs cotisations par le biais du système fiscal : la communauté islamique bosniaque, l’Église Equmenia, la communauté protestante hongroise en Suède, Inter Act (Evangeliska Frikyrkan), l’union des centres de culture islamique, l’union des chiites islamiques, les paroisses pentecôtistes en coopération, le représentant du patriarche syrien orthodoxe en Suède, l’Église catholique romaine, l’Armée du salut, l’Alliance missionnaire suédoise, Pacte musulman suédois, l’archidiocèse syrien orthodoxe de Suède et de Scandinavie, l’union des centres culturels islamiques en Suède.

D 4 mars 2021    APer Pettersson

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact