eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Autriche » Repères historiques » Parcours historique » La tolérance religieuse dans les territoires des Habsbourg

La tolérance religieuse dans les territoires des Habsbourg

Après l’instauration par Joseph II de la tolérance en matière de politique religieuse, la réglementation stratégique de la religion est devenue une caractéristique du règne des Habsbourg, bien que la domination et la loyauté évidentes envers l’Église catholique romaine n’aient jamais été remises en question. Les édits de tolérance ont semé les graines d’une ouverture croissante à l’égard des minorités religieuses, mais une approche de l’égalité fondée sur les droits ne devait pas voir le jour avant 1848. Les soulèvements de 1848 ont ouvert la voie à la loi fondamentale de l’État sur les droits généraux des citoyens du 21 décembre 1867, qui accorde des droits civils individuels et contient une disposition sur les droits fondamentaux des Églises ou des sociétés religieuses reconnues par la loi. En 1874, la loi sur la reconnaissance des Églises a précisé les procédures de "reconnaissance légale" des communautés religieuses, qui a été appliquée pour la première fois pour l’Église vieille-catholique en 1877. La reconnaissance de la communauté juive a suivi en 1890 et a remplacé les règlements précédents.

Source :
- Rupert Klieber, Jüdische, christliche, muslimische Lebenswelten der Donaumonarchie 1848-1918, Wien, Böhlau, 2010.
- Richard Potz, "Die Donaumonarchie als multikonfessioneller Staat", Kanon 12, 1994, 49–65.

D 21 février 2022    AAstrid Mattes AKerstin Wonisch

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2022 eurel - Contact