eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Suède » Droit et religion » Dispositions » École » Education religieuse non confessionnelle dans les écoles publiques

Education religieuse non confessionnelle dans les écoles publiques

L’éducation religieuse dans le système scolaire public suédois est obligatoire et depuis longtemps non confessionnelle, et consiste principalement en une éducation sur les différentes religions et visions de la vie. Une approche non confessionnelle, bien que toujours chrétienne, a été introduite en 1919 dans le cadre d’une discussion générale sur la relation entre la confession évangélique luthérienne dominante et les autres confessions chrétiennes minoritaires. Dans les années 1960, l’enseignement chrétien a été transformé en une éducation objective et neutre sur différentes religions et visions de la vie et le sujet a été nommé « Connaissance des religions ». Le programme d’éducation religieuse à l’école est principalement le même depuis.
Le but du sujet scolaire « Connaissance des religions » est une combinaison d’apprentissage au sujet de la religion et d’apprentissage tiré de la religion. Il doit informer sur différentes religions mais aussi aider les élèves à développer des compétences existentielles selon le programme national sur la religion pour l’école obligatoire. Ces compétences sont censées être développées par des rencontres avec la compréhension des autres de ce qu’est la vie, de leurs religions, traditions et visions du monde. L’éducation prend position dans les questions essentielles de la vie des élèves, tandis que les traditions religieuses sont utilisées comme différentes réponses possibles à ces questions.
Le motif sous-jacent de ce type d’éducation religieuse à l’école est « la logique suédoise d’intégration ». Il a été jugé important d’avoir un espace commun de discussion et de réflexion sur la religion où tout le monde peut se rencontrer. Un autre motif est de permettre à l’enfant de façonner sa propre interprétation de la vie, y compris au-delà des limites de sa tradition familiale. L’objectif d’interprétation de la vie est largement partagé entre les chercheurs et les formateurs d’enseignants qui écrivent sur le sujet.

Pour en savoir plus, voir :
- Lars Friedner, "Religion in public education - Sweden" in Gerhard Robbers (Hrsg.), Religion in Public Education – La religion dans l’éducation publique, European Consortium for Church and State Research, Trier, 2011, 493-502.
- Jenny Berglund, "Swedish religion education : Objective but Marinated in Lutheran Protestantism ?", Temenos 49/2, 2013.

D 15 mai 2014    APer Pettersson

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2020 eurel - Contact