eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Autriche » Repères historiques » Parcours historique » La domination historique du catholicisme romain

La domination historique du catholicisme romain

Historiquement, l’Autriche a été un pays à prédominance catholique romaine pendant de nombreux siècles. Les minorités religieuses, au premier rang desquelles les Juifs, ont souffert de poursuites récurrentes. Après la Réforme, le protestantisme est devenu la foi dominante dans de grandes parties des territoires des Habsbourg. Encouragés par la noblesse, deux tiers de la population de la capitale de Vienne sont devenus protestants à la fin du XVIe siècle. Au cours de la contre-réforme du 17e siècle, la maison de Habsbourg et l’Église catholique romaine ont utilisé tous les moyens possibles pour parvenir à la recatholisation de la population. Les protestants ont dû fuir le pays ou pratiquer leur religion en secret. La situation n’a changé qu’avec le Toleranzpatent (édit de tolérance), émis par l’empereur Joseph II en 1781, qui a permis aux protestants et aux chrétiens grecs-orthodoxes une forme restreinte de pratique religieuse. En 1782, un édit de tolérance accordant une certaine liberté aux Juifs d’Autriche a suivi.

Source :
- Peter Thaler, Protestant Resistance in Counter-reformation Austria, London, Routledge, 2020, 40.
- Peter F. Barton, Evangelisch in Österreich : ein Überblick über die Geschichte der Evangelischen in Österreich, Studien und Texte zur Kirchengeschichte und Geschichte, Reihe 2 11, Wien [u.a.] : Böhlau, 1987.
- Michael Berenbaum und Fred Skolnik, Hrsg., "Toleranzpatent“, in Encyclopaedia Judaica, 2007.

D 21 février 2022    AAstrid Mattes AKerstin Wonisch

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2022 eurel - Contact