eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Grèce » Religion et société » École et religion » La prise en compte des minorités religieuses

La prise en compte des minorités religieuses

Les élèves non-orthodoxes, s’ils le souhaitent, sont dispensés du cours religieux, des séances de prière et de la participation collective à la messe, mais aucun autre enseignement religieux n’est organisé. Afin d’obtenir une dispense, les deux parents des élèves (ou l’élève lui-même, en fonction de son age) doivent faire une demande officielle auprès du chef d’établissement, déclarant que l’élève concerné n’est pas orthodoxe.
Il existe cependant, dans certains régions à forte concentration de minorités religieuses, des établissements confessionnels ; notamment, des écoles catholiques dans les îles des Cyclades et des établissements musulmans au nord de la Grèce.
Enfin, la majorité des élèves turcs sont scolarisés dans des écoles autonomes spéciales pour minorités (meionotika scholeia), situées en Thrace, qui offrent un programme d’enseignement bilingue (gréco-turc). Le taux de scolarisation et le niveau éducatif y sont en général inférieurs à celui des autres minorités religieuses en Grèce, et la maîtrise de la langue grecque par des élèves turcs est très faible.
Le Ministère de l’éducation a développé un nouveau programme pour l’enseignement des élèves musulmans d’origine turque, avec des nouveaux programmes d’études et des manuels visant à une meilleure adaptation des enfants musulmans et à l’amélioration de la formation des enseignants.

Voir le site du Ministère de l’éducation.

D 19 septembre 2012    ALina Molokotos

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact