eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

2021

  • Août 2021 : Les dirigeants catholiques contestent les réglementations de l’État relatives au coronavirus concernant les sacrements

Au cours des dernières semaines, les évêques catholiques se sont élevés contre les incohérences perçues dans les réglementations gouvernementales visant à lutter contre la propagation du coronavirus, notamment en ce qui concerne la tenue des sacrements de première communion et de confirmation. Certains évêques se sont opposés aux directives de santé publique, soulignant que des règles différentes semblaient s’appliquer à des événements tout à fait similaires et exhortant le clergé à poursuivre les sacrements. D’autres évêques ont demandé leur report à une date ultérieure. Le récent débat public autour des premières communions et des confirmations - qui a fait ressortir la désunion au sein de la hiérarchie ainsi qu’entre le clergé et les évêques - a montré comment ces sacrements sont devenus un sujet de discorde pour exprimer un mécontentement plus large concernant le traitement des groupes religieux par l’État pendant la pandémie ainsi que la place de la religion plus généralement dans la société irlandaise.

  • Janvier 2021 : Rapport sur les foyers mères-enfants et les institutions religieuses et étatiques

Le 12 janvier 2021, le gouvernement irlandais a publié le rapport final de la Commission d’enquête sur les maisons de mères et d’enfants, institutions où les femmes irlandaises qui avaient des enfants hors mariage (alors appelées "mères célibataires") et leurs enfants (alors appelés "enfants illégitimes") ont été admis entre 1922 et 1998. Ces maisons faisaient partie d’un réseau plus large d’institutions présentes dans les villages, villes et cités d’Irlande, comprenant des centres d’éducation surveillée, des blanchisseries Madeleine (Magdalen laundries) et des maisons de correction.

Le rapport de près de 3000 pages documente les origines, le fonctionnement et la fermeture de ces institutions et les interactions entre l’Église et l’État, au niveau local, qui se sont déroulées en relation avec elles pendant de nombreuses décennies.

Les autorités catholiques et protestantes ont exprimé leur honte face aux conclusions du rapport, admettant que ces pratiques ont été loin de répondre aux normes chrétiennes les plus élémentaires.

Pour plus de détails, voir :
- Rapport final de la commission d’enquête sur les foyers mères-enfants ;
- Déclaration de l’archevêque Michael sur la publication du rapport de la commission d’enquête sur les foyers mères-enfants
- Une déclaration commune de l’archevêque d’Armagh et de l’archevêque de Dublin concernant le rapport de la commission d’enquête sur les foyers mères-enfants.

D 13 août 2021    ABrian Conway

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2022 eurel - Contact