eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Dans le débat public » Russie

Russie

  • Avril 2021 : Mariage des personnes de même sexe et réactions des groupes religieux

Par les amendements introduits en 2020 dans la Constitution de Russie, l’article 72 a été complété par un alinéa supplémentaire ж1), dans lequel on parle de la mission commune de l’État fédéral et des sujets de la Fédération de Russie de "défendre l’institution du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme". Il ne s’agit pas d’une interdiction directe du mariage homosexuel en Russie. Il s’agit cependant, de façon inavouée, de renforcer les motifs de refus de l’enregistrement civil du mariage homosexuel. Le Code de la famille russe ne comporte pas la définition juridique du mariage. Dans ses articles 1 et 12, il évoque le principe du volontariat de l’union entre un homme et une femme dans le mariage. Pour les autorités russes, cela a été le fondement juridique du rejet de l’enregistrement des mariages homosexuels en Russie ainsi que de la reconnaissance de la capacité juridique du mariage homosexuel enregistré à l’étranger de citoyens russes (voir l’article sur Wikipedia).

Lors la discussion publique du projet des amendements constitutionnels, le Patriarche de Moscou Cyrille a approuvé devant les médias la proposition visant à consacrer le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme : "Nous savons à quel point cette déclaration est importante aujourd’hui. Il y a 20 ou 30 ans, personne ne pensait que de tels sujets devaient être traités par la loi fondamentale, mais aujourd’hui, le mariage est remis en question. Si le mariage est détruit, la famille est détruite ; si la famille est détruite, la morale est détruite. C’est pourquoi nous pouvons reconnaître comme une innovation très importante cette définition de la nature du mariage. J’estime, que la majorité absolue de notre peuple sera heureuse de voter pour elle".

Dans le communiqué commun du Conseil interreligieux de Russie (unissant l’Église orthodoxe russe et des associations religieuses musulmanes, bouddhistes et juives) et du Comité consultatif chrétien interconfessionnel (unissant des Églises chrétiennes orthodoxes, catholiques, protestantes en Russie et dans les pays de l’ex-URSS) du 28 février 2020 consacré au projet des amendements dans la Constitution, il est proclamé que "nous considérons comme très importants les amendements constitutionnels qui consacrent la notion de mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, des normes visant à protéger les valeurs familiales traditionnelles."

L’évêque supérieur de l’Union des évangéliques-pentecôtistes de Russie Serge Ryakhovsky a déclaré le même jour aux médias qu’il est "très important d’inscrire dans la Constitution la notion de mariage comme l’union d’un homme et d’une femme. J’affirme que la Russie est en fait devenue aujourd’hui le principal rempart contre la propagation de toutes sortes de perversions, telles que les LGBT et les soi-disant mariages entre personnes de même sexe".

D 19 avril 2021    AMikhaïl Chakhov

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact