eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

2017

  • Juin 2017 : Le Professeur Ali Erbaş est nommé nouveau Président de la Diyanet

Le 31 juin 2017, le Professeur Mehmet Görmez, religieux turc à la tête de la Direction des Affaires religieuses de Turquie (Diyanet), un département gouvernemental qui gère plus de 85 000 mosquées, fait ses adieux à son poste qu’il occupait depuis 2010. À la suite de Görmez, le Professeur Ali Erbaş est nommé nouveau président de la Diyanet. Le Professeur Erbaş a également été nommé Recteur de l’Université de Yalova.

Pour plus d’information voir tdv.org

  • Mars 2017 : Le président de la Diyanet, Görmez, s’est exprimé pour la deuxième fois lors de la 9e Conférence des ambassadeurs

La mise en œuvre par la Turquie du laiklik (comprendre « laïcité ») a eu une incidence importante : la mise en place de la présidence des Affaires religieuses (la Diyanet). La Diyanet est une unité administrative requise par la loi pour maintenir la structure laïque de l’État. Elle est néanmoins principalement chargée de la gestion de la religion, en particulier de la régulation de la foi et de la pratique musulmanes (qui signifie ici musulmane sunnite), de l’éducation religieuse, ainsi que de la construction et de l’entretien des lieux de prière. En outre, la Diyanet turque joue un rôle multidimensionnel et actif dans d’autres pays depuis plus de 30 ans. Cette année, pour la deuxième fois, le président de la Diyanet, le prof. Dr. Mehmet Görmez, s’est adressé aux ambassadeurs lors de la 9e Conférence des ambassadeurs. Bien que sa présentation traitait des développements récents dans le monde musulman et le monde occidental, Görmez a abordé deux questions cruciales. La première portait sur les luttes stratégiques avec le prétendu État islamique et d’autres organisations terroristes (supposément) confessionnelles. La seconde était directement liée à un problème de politique intérieure turque : le conflit entre l’AKP et le mouvement Gülen.

Il est à noter que si le Professeur Görmez s’adressait aux organisations terroristes, il affirmait que « le terme ‘jihad’, qui signifie en fait travailler et montrer des efforts au nom d’Allah, et inclut toutes sortes d’efforts des vrais croyants de l’islam, a été transformé en doctrine de guerre moderne ». Toujours selon lui, « De telles affirmations font perdre des occasions de promouvoir, d’introduire et d’expliquer l’islam comme religion d’amour, de paix, de compassion et de justice. Les musulmans et l’islam deviennent une source de peur ailleurs, surtout dans le monde occidental, en raison du cycle violent fanatique de ces mouvements. »

Source : Discours du prof. Mehmet Görmez.

D 7 novembre 2017    AAhmet Erdi Öztürk

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact