eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

2017

  • Janvier 2017 : Une nouvelle mosquée à Tallinn ?

Depuis des années déjà, des rumeurs et un débat public circulent sur l’érection d’une nouvelle mosquée à Tallinn, la capitale de l’Estonie. Jusqu’à présent, les musulmans locaux se rassemblaient dans un Centre islamique qui fonctionnait aussi comme une mosquée. En 2015, le chef imam de la communauté musulmane locale, Ildar Muhhamedšin, avait déclaré publiquement qu’une mosquée permettrait une meilleure intégration des musulmans et des réfugiés dans la société estonienne. Un groupe de musulmans avait ensuite demandé un soutien financier de la part de la République d’Estonie et de la ville de Tallinn pour construire une nouvelle mosquée. Mais les associations religieuses étant autogérées, et l’État comme les municipalités n’érigeant pas de bâtiments sacrés en Estonie, cette demande fut rejetée. Certains membres de la communauté islamique estonienne ont déclaré que, compte tenu du nombre de musulmans estoniens, qui est relativement faible (au recensement de 2011, il était d’un peu plus de 1500), il n’était pas nécessaire de construire une nouvelle mosquée, et que le centre islamique était suffisant.
Cela survient en même temps qu’un conflit naissant au sein de la communauté musulmane estonienne. Cette tension est principalement causée par les actions financières prétendument illégales de Muhhamedšin dans la gestion des finances de la communauté musulmane estonienne, et divise la communauté. Une enquête criminelle est en cours. En août 2016, selon la presse estonienne, Muhhamedšin aurait voulu acheter un terrain à Kadriorg, une région de Tallinn, où se trouve la résidence du président de la République d’Estonie, et y construire une mosquée. M. Muhhamedšin a par la suite démenti ces affirmations, soulignant néanmoins qu’une nouvelle mosquée était nécessaire, en raison d’une division de la communauté musulmane estonienne. Il a affirmé que les nouveaux convertis et résidents Estonie avaient repris le Centre islamique estonien, et que l’ancienne communauté cherchait donc à construire une nouvelle mosquée. En réalité, la division au sein de la communauté n’est pas si clairement basée sur l’identité des « nouveaux » et des « anciens » membres, mais concerne plutôt ceux qui soutiennent M. Muhhamedšin et ceux qui le critiquent.
En octobre 2016, lors d’une visite en République d’Estonie, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu a confirmé que la Turquie était prête à soutenir financièrement l’érection d’une nouvelle mosquée en Estonie, quand un accord avec les autorités estoniennes serait trouvé. Il a affirmé que les représentants de l’islam modéré devraient devenir plus actifs, faute de quoi terroristes et extrémistes l’emporteraient. Le Premier ministre de la République d’Estonie Taavi Rõivas a commenté cette déclaration, disant ne pas savoir que la communauté islamique d’Estonie souhaitait une nouvelle mosquée.
La nouvelle donnée par le ministre turc des Affaires étrangères est intervenue quelques mois seulement après que les autorités turques ont confirmé qu’il n’y avait pas de plan de soutien à l’érection d’une nouvelle mosquée en Estonie. Peu après la visite du ministre turc des Affaires étrangères, des médias estoniens ont rapporté que des responsables turcs se sont rendus en Estonie dans le but d’étudier les possibilités de construire une nouvelle mosquée.
Les responsables politiques conservateurs sont les plus opposés à l’érection d’une nouvelle mosquée. Ainsi, le député Martin Helme (Parti populaire conservateur) s’est prononcé contre, affirmant qu’il s’agissait d’un symbole de supériorité culturelle et religieuse. Un appel à s’opposer à l’érection d’une nouvelle mosquée via une pétition en ligne a été lancé en octobre 2016. Début 2017, plus de 3500 personnes avaient signé cette pétition.

Source en anglais :
Ringo Ringvee, "Estonia", in Oliver Scharbrodt (ed.), Yearbook of Muslims in Europe, vol. 8., Brill, 2017, pp. 221-238.

Sources en estonien :
- Postimees : "Mufti : mošee aitaks põgenikke Eesti ühiskonda integreerida", "Türgi on valmis rajama eestlaste nõusolekul Eestisse mošee", "Rõivas : palvemaja rajamiseks ei pea riigilt luba küsima", "Peaimaam : Kadriorgu pole plaanis mošeed rajada",
- Petitsioon : "Oleme vastu mošee ehitamisele Tallinna või mujale Eestisse !",
- Epl.delfi : "Mošee on kultuurilise vallutuse sümbol", "Eesti muslimite imaam sättis end elama koguduse rahaga ostetud külaliskorterisse".

D 2 février 2017    APriit Rohtmets

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2020 eurel - Contact