eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Suède » Données socio-religieuses » Principales religions et Églises » La chaîne de décision dans l’Église de Suède

La chaîne de décision dans l’Église de Suède

La direction de l’Église de Suède repose sur la coopération entre une organisation civile démocratique (une spécificité suédoise est que cette organisation est composée de représentants des partis politiques) et le triple ministère composé d’évêques, de prêtres et de diacres. Cette structure particulière, qui implique une coopération entre l’autonomie démocratique et le système épiscopal, a longtemps été appelée "la double chaîne de responsabilité". Aujourd’hui, cette expression est souvent utilisée pour signifier la responsabilité commune ou partagée, soulignant ainsi la combinaison de l’autonomie populaire et de l’autorité épiscopale. À chaque niveau, deux structures parallèles, une démocratique et une épiscopale, se partagent la responsabilité.
Pour les élections ecclésiastiques, les représentants sont élus à la fois au niveau diocésain et national. Les élections ecclésiastiques ont lieu tous les quatre ans. Tout membre de l’Église âgé de seize ans ou plus a le droit de voter. Les groupes responsables de la nomination des candidats à ces élections ecclésiastiques sont principalement constitués des partis politiques, qui établissent des listes spéciales de candidats pour les élections. En outre, les groupes apolitiques ont la possibilité de dresser leurs propres listes de candidats. Le nombre de votants a longtemps été d’environ 10 %, mais il a augmenté à la suite de la modification des relations entre l’Église et l’État. Le système électoral actuel - surtout le rôle des partis politiques - est toutefois un sujet de discussion.
Le principal organe de décision au niveau de la paroisse est le synode paroissial. Dans chaque paroisse, il existe un conseil paroissial. Il a pour mission de veiller à la vie de la paroisse et d’être responsable, avec le vicaire, de l’accomplissement des tâches fondamentales de la paroisse. L’organe de décision au niveau diocésain est le synode diocésain. Chaque diocèse doit avoir un conseil diocésain qui fonctionne comme un organe administratif et exécutif du synode diocésain, et un chapitre diocésain. Le synode de l’Église est le plus haut organe de décision de l’Église de Suède. Il est composé de 251 représentants directement élus par les membres de l’Église. Ni les prêtres ni les évêques ne sont des représentants autonomes. Par contre, les évêques sont obligés d’être présents au synode. Ils ont le droit de déposer des motions et peuvent prendre part aux délibérations, mais ils n’ont pas le droit de vote. Le Conseil de l’Église est le conseil de l’Église de Suède en tant que communauté religieuse. Il a la responsabilité principale du travail de l’Église dans les périodes entre les synodes.

D 9 mars 2016    APer Pettersson

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact