eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

2014

  • Août 2014 : Relation État-Église

Après la publication par l’Institut de sociologie de l’Académie slovaque des sciences des résultats d’une enquête sur les opinions concernant les relations de l’État et des Églises et sur le rôle des Églises et des prêtres dans la vie publique en août 2014, la Conférence des évêques de Slovaquie a lancé une campagne de discrédit contre l’objectivité de l’enquête et a ensuite annoncé qu’en cas de séparation de l’Église et de l’État, elle insisterait sur une restitution ultérieure des biens de l’État.

  • 4 juillet 2014 : Modification de la Constitution slovaque, article 41, section 1 sur le mariage

Modification de la Constitution slovaque, article 41, section 1 sur le mariage : les membres du parti au pouvoir SMER – social-démocratie, soutenu par le Mouvement chrétien-démocrate opposé, ont imposé un changement dans la Constitution de la République slovaque : « Le mariage est une union unique entre un homme et une femme. Il est généralement protégé par la République slovaque, qui contribue à son bien. Le mariage, la parentalité et la famille sont protégés par la loi. La protection spéciale des enfants et des mineurs est garantie ».

  • Mai 2014 : Référendum pour la séparation financière de l’Église et de l’État

Le 6 mai, une pétition a été lancée pour organiser un référendum pour la séparation financière de l’Église et de l’État. Elle a été co-organisée par un petit parti de gauche civique, qui a également désigné un candidat (non retenu) aux élections européennes. Néanmoins, après le lancement officiel de la pétition, aucune autre activité du comité organisateur n’a été observée. Par ailleurs, aucun résultat de pétition n’est connu.

  • Avril 2014 : Une pétition catholique contre le mariage homosexuel

Aliancia za rodinu (Alliance pour la famille), une organisation non gouvernementale catholique, a lancé une pétition en faveur d’un référendum pour définir le mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, pour permettre aux parents de décider de l’éducation sexuelle, des questions culturelles et éthiques et de l’euthanasie, pour interdire aux couples homosexuels l’adoption d’enfants et pour interdire à l’union homosexuelle d’obtenir le statut de mariage. Le 27 août 2014, les organisateurs ont soumis au président plus de 350 000 signatures requises dans le but d’organiser le référendum ainsi que les élections municipales qui devaient se tenir en novembre 2014. Le président a toutefois demandé une interprétation à la Cour constitutionnelle afin de déterminer si un tel référendum ne contrevenait pas à la Constitution de la République slovaque.

  • Mars 2014 : Religion et élections

La religion s’est avérée être un enjeu important dans la campagne électorale directe pour la présidence slovaque (premier tour le 15 mars 2014 et second le 29 mars 2014). L’ancien membre du Parti communiste tchécoslovaque et actuel Premier ministre Robert Fico a parlé dans sa campagne pré-électorale de son enfance catholique et, avec le soutien des médias, a appelé son rival Andrej Kiska, alors élu président, scientologue. Kiska a mis longtemps à s’en dissocier d’urgence. Cette campagne a lancé un intense débat public sur les sectes, leurs menaces et leurs manipulations. Les débats ont cessé après la fin de la campagne électorale.

Certains des résultats de cette enquêtedonnés pour une conférence de presse sont disponibles en ligne (en slovaque), et certaines parties de la campagne contre les résultats sont également disponibles (en slovaque).

D 24 septembre 2014    AMiroslav Tížik

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact