eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Royaume-Uni » Repères historiques » Parcours historique » La période anglo-saxonne

La période anglo-saxonne

En 410, l’empereur Constantin rappela ses légions d’Angleterre pour défendre la frontière du Rhin. Après cela, l’ordre romain et la civilisation romaine déclinèrent en Angleterre. Les villes subirent les attaques des pirates du continent, les Vikings, les Pictes et les Scots. Elles encouragèrent l’immigration des Angles et des Saxons du nord de l’Allemagne, afin que ceux-ci servent de soldats et les aident à faire face aux menaces. Les mercenaires prirent finalement le pouvoir en tant qu’occupants.
Les nouveaux envahisseurs anglo-saxons n’avaient pas une organisation centralisée. Ils colonisèrent lentement le nord et l’ouest, repoussant les Bretons vers la Cornouaille, le Pays de Galle et l’Ecosse. Le christianisme se retrouva donc retranché à la périphérie et ce n’est qu’en 597 que les missionnaires du pape Grégoire apportèrent la religion aux peuples anglo-saxons païens. Néanmoins l’Eglise fut installée en un siècle.
L’Angleterre commença à subir les attaques des Vikings dans les années 830 puis fut envahie en 865. Les royaumes de Northumbrie, d’Est-Anglie et de Mercie tombèrent. Seul le Wessex résista sous la direction de son roi Alfred le Grand. C’est finalement celui-ci, ainsi que ses descendants, qui réussit à repousser les Vikings au nord puis hors d’Angleterre en 954. Les attaques reprirent cependant quelques décennies plus tard.

D 11 septembre 2012    ADavid Voas

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2021 eurel - Contact