eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Turquie » Repères historiques » Chronologie » Dates importantes

Dates importantes

1071 : Bataille de Mankizert, les mercenaires turcophones pénètrent en Asie mineure
1303 : Désagrégation de l’Empire seldjoukide qui laisse la place aux principautés dont celle des Ottomans
1453 : Conquête de Constantinople par le Sultan Mehmet II
1454 : instauration du système des « Millet  » qui compartimente la société ottomane en groupe d’appartenance religieuse autonomes
1512 : Le Sultan Selim I devient calife
1839 : Mouvements de réformes séculières dans l’Empire ottoman, appelées Tanzimat
1909 : Fondation de la première obédience maçonnique nationale, le Grand Orient ottoman
1916 : Révoltes arabes qui détachent les provinces arabes de l’Empire
1920 : Démembrement de l’Empire par le Traité de Sèvres
1923 : Traité de Lausanne et naissance de la République turque
1924 : Abolition du Califat et exil de la famille royale. Loi sur l’enseignement unique
1925 : Interdiction des confréries soufies et fermeture des mausolées
1925 : Révolte fondamentaliste et kurde de Cheik Saïd
1928 : L’alphabet arabe est remplacé par l’alphabet latin
1930 : Révoltes islamistes à Menemen
1934 : Droit de vote et d’éligibilité accordé aux femmes
1937 : La laïcité devient principe constitutionnel
1938 : Décès de Mustafa Kemal Atatürk
1950 : Arrivée du Parti démocrate conservateur au pouvoir
1950 : Réouverture de 20 mausolées au pèlerinage
1960 : Coup d’Etat militaire
1961 : Deuxième Constitution turque, d’inspiration très libérale
1970 : Fondation du Parti de l’Ordre National par Necmettin Erbakan (sera interdit en 1971)
1972 : Fondation du Parti du Salut National par Necmettin Erbakan (sera interdit en 1980)
1974 : Le Parti du Salut National participe au gouvernement
1977 : Nouvelle participation du Parti du Salut National au pouvoir
1980 : Coup d’Etat militaire. Nouvelle constitution conservatrice et fascisante (toujours en vigueur en 2016)
1984 : Fondation du Parti de la Prospérité par Necmettin Erbakan (sera interdit en 1998)
1996 : Le Parti de la Prospérité participe au gouvernement
28 février 1997 : Coup d’Etat « post-moderne. » Une réunion du Conseil de sécurité nationale (MGK) a eu lieu ce jour-là. Le MGK a pris une vingtaine de décisions sur les questions relatives à la laïcité. Le Premier ministre Necbettin Erbakan a refusé de signer les décisions qui interdisent le voile dans l’administration et à l’école. Erbakan est contraint de démissionner le 18 juin 1997. Le Parti de la Prospérité sera dissous par la Cour constitutionnelle en 1998. Erbakan sera condamné à un an de prison pour incitation à la haine et à l’hostilité religieuse.
1998 : Fondation du Parti de la Vertu par Necmettin Erbakan (sera interdit en 2001)
1999 : Le Conseil européen d’Helsinki retient la candidature de la Turquie à l’Union européenne
2001 : Fondation du Parti de la Félicité par Erbakan et du Parti de la Justice et du Développement par les jeunes de Millî Görüş
2002 : Le Parti de la Justice et du Développement remporte les élections et dirige le pays tout seul
2005 : Début des négociations entre la Turquie et l’Union européenne
2007 : L’armée turque a publié un communiqué (dit e-muhtira/mémorandum en ligne) sur son site internet qui rappelle son attachement aux principes kémalistes
2014  : Recep Tayyip Erdoğan élu Président de la République
2015 : Elections législatives. L’AKP (Le Parti de la justice et du Développement) a perdu pour la première fois la majorité absolue à l’assemblée nationale pour la première fois et n’obtient que la majorité relative. En novembre, organisation des élections législatives anticipées. L’AKP obtient la majorité absolue à l’assemblée nationale.
Réouverture de la grande synagogue d’Edirne après 46 ans de fermeture.
Les Turcs juifs célèbrent publiquement Hanoukka pour la première fois dans l’histoire moderne, sur la place Ortakoy, à Istanbul.
Des Turcs juifs accueillent des musulmans pour le Ramadan Iftar (repas de la coupure du jeûne) à la synagogue d’Edirne.
En novembre 2015, pour la première fois, une magistrate voilée préside une audience au tribunal d’instance d’Istanbul.
2016 :
Février : Pour la première fois, une cérémonie commémorative a été organisée pour ceux qui ont perdu la vie sur le navire Struma. Il y a 80 ans, le 24 février 1942, le Struma transportant 769 passagers dont 103 enfants, des réfugiés juifs venus de Roumanie, était torpillé en mer Noire. Pendant près de dix semaines, ce bateau avait été mis en quarantaine à Istanbul dans l’attente d’un visa d’entrée en Palestine qui n’arriva jamais. Cette tragédie oubliée symbolise les efforts des juifs pour échapper à la Shoah.
mars : Accord migratoire entre l’Union Européenne et la Turquie.
avril : Binali Yildirim est nommé Premier ministre.
Mai : 12 députés du Parti Démocratique des peuples, y compris les coprésidents Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag, sont arrêtés.
Juillet : Tentative de coup d’Etat. Fermeture des lycées et les académies militaires. Depuis, les hôpitaux militaires sont sous tutelle du ministère de la Santé.
Le gouvernement autorise le port du voile pour les policières.
2017 : Référendum constitutionnel turc, passage d’un régime parlementaire à un régime présidentiel. Suppression du poste de premier ministre à partir du résultat du référendum (oui : 51,41% non : 48,59%). Recep Tayyip Erdogan est le chef de l’Etat et le chef du gouvernement, et redevient le président de l’AKP.
Rav Isak Haleva a été réélu Hahambasi (grand rabbin) pour une période de sept ans.
Selon la modification du règlement sur le mariage, les imams nommés par le ministère de l’Intérieur pourront désormais célébrer des mariages officiels.
Le ministère de la Défense turc a annoncé que les femmes qui servent dans l’armée turque vont être autorisées à porter le voile avec leur uniforme. C’était la dernière institution en Turquie a encore interdire le port du voile.
2018 : Recep Tayyip Erdogan est réélu président la République turque (52,59 % des voix). Aux élections législatives anticipées, l’AKP a perdu la majorité absolue à l’Assemblée nationale.
2019 : Les élections municipales sont une défaite pour l’AKP qui perd Istanbul. Annulation des élections et organisation de nouvelles élections uniquement pour Istanbul, qui auront pour résultat la victoire du candidat du Parti républicain du peuple Ekrem Imamoglu.
Les Arméniens ont élu le 11 décembre leur 85e patriarche, Sahak Mashalyan.
2020 : L’ancienne église Sainte-Sophie d’Istanbul devient une mosquée, placée sous l’administration du Diyanet (la Direction des affaires religieuses). L’église Saint-Sauveur-in-Chora est également reconvertie en mosquée par décret présidentiel. Les deux bâtiments étaient à l’origine une église, transformée en mosquée, puis en musée, avant d’être reconvertis en mosquée.
2021 : Inauguration de la mosquée de Taksim par Recep Tayyip Erdogan.
La Turquie sort de la Convention d’Istanbul (Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique).
Le président Erdoğan a accepté que le premier sommet de l’Alliance des rabbins des États islamiques se tienne en Turquie.
2022 : La Grande Mosquée Sainte-Sophie de Turquie accueille la prière de Tarawih pour la première fois depuis 88 ans.
Le principal cimetière juif d’Istanbul est profané. Le cimetière juif d’Hasköy est le plus grand de Turquie et d’Istanbul qui accueille la grande majorité des 15 000 Juifs turcs. 81 pierres tombales ont été détruites.

D 29 août 2022    APinar Kilavuz ASamim Akgönül

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2022 eurel - Contact