eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Suisse > Statut juridique des religions > Dispositions spécifiques > Aumônerie

Aumônerie

Pluralité religieuses et institutions pénitentiaires

La Suisse étant une organisation fédéraliste, il revient aux cantons de légiférer sur les questions liées aux institutions pénitentiaires. Chaque institution et canton mène sa propre politique en fonction des besoins ; de ce fait, la législation cantonale en matière de religion en détention est très hétérogène. Les aumôneries sont assurées par les Eglises majoritaires et reconnues par l’Etat (catholique romaine et protestante), et sont donc subventionnées par le canton. L’islam n’étant pas une religion reconnue, les imams ne bénéficient pas de ce soutien. Il existe ainsi un manque de moyens pour les imams en milieux carcéral, alors que les musulmans représentent 30% des détenus, les catholiques 30% et les protestants 15%. Des arrangements pragmatiques sont souvent trouvés, bien que les réglementations diffèrent d’un établissement à l’autre et que les prisons ne soient pas encore totalement adaptées à la pluralité religieuse.

4 décembre 2015