eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Royaume-Uni > Religion et société > Médias et religion

Médias et religion

La presse religieuse

Il existe environ une vingtaine de périodiques nationaux traitant de la religion et des organisations religieuses. Les périodiques liés aux principales confessions religieuses comptent entre autres (...)

Il existe environ une vingtaine de périodiques nationaux traitant de la religion et des organisations religieuses. Les périodiques liés aux principales confessions religieuses comptent entre autres le Church Times (anglican), le Catholic Herald, le Methodist Recorder et le Baptist Times, tous créés au 19e s. et paraissant à un rythme hebdomadaire. L’opinion conservative anglicane s’exprime au travers du Church of England Newspaper. The Tablet est une revue catholique respectée touchant des lecteurs en dehors de l’Eglise.

Le Church Times est vendu à plus de 30 000 exemplaires chaque semaine, ce qui lui vaut le plus fort taux de pénétration de ces publications. Ce journal revendique un lectorat de plus de 80 000 personnes, dont la plupart servent l’Eglise d’une façon ou d’une autre (en tant que clerc, bedeau, etc.).
Il existe également des périodiques publiés par des groupes non chrétiens, notamment le Jewish Chronicle, le Muslim News et le Sikh Times. Le Jewish Chronicle affirme être "le journal juif le plus ancien et le plus influent du monde" ; il fut créé vingt ans avant le Church Times. Il vend aussi davantage d’exemplaires que le journal chrétien à succès, bien que son tirage hebdomadaire ait terriblement chuté ces dernières années, passant d’environ 46 000 exemplaires en 1995 à 35 000 en 2005.

11 septembre 2012

Emissions religieuses : la radio

La BBC (British Broadcasting Corporation) fonctionne conformément à la charte royale comme un service public et est largement financée par les redevances audiovisuelles payées par chaque foyer (...)

La BBC (British Broadcasting Corporation) fonctionne conformément à la charte royale comme un service public et est largement financée par les redevances audiovisuelles payées par chaque foyer possédant une télévision. Traditionnellement, elle a toujours considéré les émissions religieuses comme une responsabilité importante. Deux des stations de radio nationales retransmettent des offices religieux chaque semaine (et tous les jours sur la BBC Radio 4 en longues ondes), et un certain nombre d’émissions sont consacrées à des questions morales et religieuses, à la musique religieuse, etc. De nombreuses stations de radio sont aujourd’hui contrôlées par des groupes commerciaux ou autres. Premier Christian Radio est diffusée dans la région de Londres depuis la date d’obtention de sa licence en 1995. De plus petites stations de radio chrétiennes ont été créées récemment dans quelques zones locales dans d’autres parties du pays.

L’accès privilégié offert aux groupes religieux par les médias est régi à la fois par des règles formelles et par une convention selon laquelle les porte-parole religieux ne doivent pas se montrer querelleurs et ne doivent pas non plus faire de prosélytisme. La prestigieuse tranche horaire de la BBC Radio 4 Thought for the Day, par exemple, n’autorise pas les intervenants à critiquer les autres religions. Les prédicateurs officiant lors des services religieux radiodiffusés doivent soumettre leurs textes à l’avance et reçoivent l’instruction de ne pas prêter à controverse. Des organes régulateurs veillent à l’application des conventions. L’autorité de radiodiffusion (Radio Authority), par exemple, a prévenu à plusieurs reprises la Premier Christian Radio qu’elle pourrait perdre sa licence si ses intervenants continuaient à émettre des remarques insultantes vis-à-vis des autres religions, une protection qui s’étend au satanisme et au paganisme.

11 septembre 2012

Emissions religieuses : la télévision

La BBC et les entreprises commerciales diffusent des émissions religieuses à la télévision, mais en moins grande quantité qu’à la radio. L’émission religieuse la plus célèbre est Songs of Praise, qui (...)

La BBC et les entreprises commerciales diffusent des émissions religieuses à la télévision, mais en moins grande quantité qu’à la radio. L’émission religieuse la plus célèbre est Songs of Praise, qui propose chaque semaine un mélange de cantiques et d’articles de fond depuis une ville différente. L’émission est diffusée sur la BBC1 le dimanche en fin d’après-midi. D’autres émissions religieuses sont moins populaires et sont souvent programmées tard dans la soirée. La télévision numérique devenant de plus en plus accessible en Grande-Bretagne, plus de la moitié des foyers disposent aujourd’hui de beaucoup plus de choix que les cinq chaînes analogiques de base. Une étude récente a montré que les foyers équipés de plusieurs chaînes regardaient beaucoup moins les émissions religieuses et les autres émissions du service public. Par exemple, les personnes disposant d’un choix de chaînes plus vaste étaient trois fois moins susceptibles de regarder Songs of Praise que ceux n’ayant à leur disposition que les chaînes standard.ITV (le principal réseau de télévision commercial) était il y a peu encore dans l’obligation d’émettre deux heures d’émission religieuse par semaine. Ces émissions n’étant pas très populaires, les chaînes ont demandé aux autorités de régulation l’autorisation de réduire leur engagement à une heure par semaine. Cette proposition a été acceptée en février 2005.

Le Communications Act de 2003 exige de l’Office of Communications (Ofcom) qu’il mette en place des normes régissant le contenu des services de télévision et de radio. Le Ofcom Broadcasting Code est entré en vigueur le 25 juillet 2005. La section 4 du code dédiée à la religion est destinée à garantir que :

- les chaînes font preuve d’un certain degré de responsabilité quant au contenu des émissions religieuses
- les émissions religieuses n’exploitent pas de façon malhonnête les susceptibilités du public
- les émissions religieuses ne traitent pas de manière injurieuse les opinions et les croyances des personnes appartenant à une religion ou à une confession religieuse.

Le Central Religious Advisory Committee (CRAC) émet des avis sur les questions de principe liées à la religion et fait le point sur les émissions après leur diffusion. Les membres du CRAC sont nommés par l’Ofcom et la BBC parmi un panel de groupes chrétiens et de groupes religieux minoritaires.
Les groupes de télévision ordinaires diffusant sur les chaînes terrestres standard peuvent ne pas être contrôlés par les organes religieux ou leurs représentants. Il existe des chaînes câblées ou satellites chrétiennes et il est possible que dans le futur il existe également des chaînes religieuses sur la télévision numérique.

11 septembre 2012

Attitudes vis-à-vis des émissions religieuses

Les émissions religieuses ne sont pas particulièrement populaires, bien que certaines bénéficient d’un fort audimat constitué de téléspectateurs et d’auditeurs âgés. Les études laissent entendre que la (...)

Les émissions religieuses ne sont pas particulièrement populaires, bien que certaines bénéficient d’un fort audimat constitué de téléspectateurs et d’auditeurs âgés. Les études laissent entendre que la plupart des gens restent en faveur de l’obligation pour les chaînes de réserver du temps d’antenne à la religion. Les personnes interrogées justifient généralement leur opinion en disant que la religion est une source importante de valeurs morales, qu’elle apporte du réconfort aux personnes âgées ou malades et qu’elle se doit d’être bien comprise dans une société multiculturelle. Une étude commandée par Ofcom en mai 2005, a révélé que "les émissions religieuses étaient perçues comme étant tellement médiocres, et les audiences si basses qu’il était nécessaire de les protéger" !

La même étude a interrogé des groupes de discussion sur les émissions destinées à répandre des opinions religieuses et à faire de nouvelles recrues. Il a été très fortement "précisé que les émissions religieuses ou confessionnelles devraient être utilisées pour partager des croyances et non pour placer certaines croyances au-dessus d’autres ou pour tenter de convaincre les téléspectateurs ou les auditeurs de se rallier à une religion en particulier. Ainsi les groupes ont-ils eu tendance à réagir violemment, à rester incrédules ou à exprimer une opinion extrêmement négative quant à la proposition d’autoriser ce type d’émissions."

L’attitude générale est de dire que les émissions religieuses sont souhaitables, mais bien souvent pour les autres, alors qu’en même temps il faudrait protéger les individus les plus vulnérables (par ex. les enfants, les personnes âgées, les personnes isolées et les dépressifs) de toute présentation péremptoire ou prosélyte de la religion. Tous s’accordent à dire que les émissions devraient être impartiales dans leur façon de traiter les différentes opinions religieuses.

11 septembre 2012