eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » France » Données socio-religieuses » Participation religieuse » Pratique religieuse » La pratique religieuse dans les groupes religieux minoritaires

La pratique religieuse dans les groupes religieux minoritaires

En 2006, le CSA a réalisé une enquête intitulée portrait des musulmans, selon laquelle un tiers des musulmans (32 %) lit le Coran au moins une fois par mois, et un quart d’entre eux (25 %) se rend à la mosquée au moins une fois par mois. Ils sont 88 % à pratiquer le jeûne du ramadan, et 43 % à faire les 5 prières quotidiennes.

En 2007, l’IFOP et le journal La Croix ont réalisé une enquête sur l’évolution de l’islam de France depuis 1989 (8 au 17 décembre 2007). La part des personnes issues d’une famille musulmane et se définissant elles-mêmes comme musulmanes est restée stable depuis 1989, à 71 %.
Dans le même temps, on note l’augmentation de certaines manifestations de cette appartenance religieuse ; dans l’ensemble, la pratique religieuse est nettement plus forte que parmi les personnes d’origine catholique : 33 % contre 16 %. Ainsi, la pratique de la prière est en hausse : elle passe de 31 % en 1994 à 39 % en 2007, avec peu de différences selon les sexes mais des jeunes beaucoup moins assidus (28% de 18-24 prient tous les jours, contre 64 % des 55 ans et plus).
La fréquentation de la mosquée le vendredi, elle, augmente surtout parmi les plus jeunes : de 16 % (en 1989) à 23 %, pour l’ensemble, mais de 7 % à 20 % chez les jeunes de moins de 25 ans. Cela demeure néanmoins une pratique très masculine : 34 % d’hommes, 12 % de femmes. La pratique du jeûne pour le Ramadan reste très répandue (70 %). Elle n’a pas évolué depuis 2001 où l’on notait déjà une forte hausse depuis 1989 (60 %). Enfin, 6 % des personnes interrogées ont fait le pèlerinage à la Mecque, 61 % ont l’intention de le faire dans les prochaines années.
Les résultats de l’étude sont disponibles sur le site de l’IFOP.

Pour les chiffres concernant la pratique du jeûne pendant le ramadan, voir la rubrique Manifestations religieuses.

Moins de 20 % des juifs de France déclarent une pratique régulière.

BITTON Michèle, PANAFIT Lionel, Être juif en France aujourd’hui, Hachette (Littératures), 1977.

D 25 septembre 2012    AAnne-Laure Zwilling

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2019 eurel - Contact