eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > France > Données socio-religieuses > Participation religieuse > Pratique religieuse > Evolution dans la pratique de la prière

Evolution dans la pratique de la prière

La pratique de la prière, si elle demeure stable ou même en augmentation, est en tout cas en évolution.
En effet, selon un sondage TNS-SOFRES sur les Français et la prière* réalisé en février 2007, un Français sur deux déclare "prier ou méditer" ; ce chiffre est semblable à celui de l’enquête réalisée en 2001 où déjà 50 % des Français déclarait prier. La prière est donc une pratique religieuse qui ne semble pas en baisse. Le sondage révèle cependant une évolution de cette pratique, vers une individualisation plus grande.
Ainsi, si l’on pose la question de la seule prière, en excluant la "méditation", alors 57 % des Français affirment ne jamais prier, et 13 % disent ne prier que rarement.
On constate également que la prière s’individualise : 48 % déclaraient prier "en groupe ou en famille" en 2001, mais ils ne sont plus que 38 % en 2007. Le sondage met également en évidence une pratique moins liée à une institution ou à une tradition religieuses ; ainsi, 80 % de ceux qui prient le font chez eux, contre seulement 38 % dans un lieu de culte (48 % en 2001).
Enfin, seuls 15 % de ceux qui prient affirment s’adresser "au Christ", alors qu’ils étaient 25 % en 2001. Cette évolution est encore plus sensible chez les jeunes : seuls 5 % des 25-34 ans, et même 0 % des 18-24 ans, adressent leur prière à Jésus.

Base : ceux qui prient 22-24 mars 2001 (42% de l’échantillon) 14-15 fév 2007 (41% de l’échantillon)
- A Dieu 65 59
- A la Vierge Marie 35 29
- A personne en particulier 15 18
- Au Christ 25 15
- Aux proches, à la famille, aux amis (réponse non suggérée) 5 6
- A des saints (réponse non suggérée) 4 4
- Autres réponses 6 2
- Sans réponse 2 3

Un sondage IFOP de juillet 2014, Les Français et Marie, révèle cependant que la pratique de la prière régulière à la Vierge Marie a diminué ; elle est passée de 31 à 22% pour l’ensemble des Français entre 1988 et 2014.

* Enquête TNS-SOFRES pour Le Pèlerin (février 2007). Les résultats détaillés de l’enquête sont visibles sur le site de La Croix.

8 juillet 2014