eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > France > Données socio-religieuses > Géographie religieuse > L’athéisme en France

L’athéisme en France

Actuellement, plus du quart de la population française (27,6%) dit n’être proche d’aucune religion, selon l’étude IFOP sur l’implantation des religions en France.
Cela est certes dû à la baisse d’importance du christianisme dans la société contemporaine, mais on peut également corréler la présence d’une implantation forte des mouvements politiques de gauche, notamment du Parti Communiste, et l’importance de la présence des personnes se disant "sans religion". Ainsi, le côté Ouest du Massif Central (Limousin, Dordogne, Lot), le Centre, la Champagne-Ardennes, l’Oise ou encore les Côtes d’Armor sont actuellement des régions de faible présence religieuse, ainsi que l’Ile-de-France et le Midi, traditionnellement de forte présence communiste.
On constate aussi un lien entre l’urbanisation et le recul de la religion (la Loire-Atlantique, l’Ille-et-Vilaine ou le Rhône en sont des exemples) ; c’est dans le Val de Marne que le recul du catholicisme est le plus marqué (seulement 47 % de personnes se disant catholiques).
L’Est de la France (Franche-Comté, Alsace et Lorraine) échappe pour le moment à ce recul du christianisme ; cette région est aujourd’hui la partie de la France où les religions sont le plus présentes.

24 septembre 2012