eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Irlande > Débats actuels > Archives des débats > 2007

2007

  • Septembre 2007 : Développement du contrôle de la religion pour l’admission dans les écoles irlandaises

L’accroissement de la population irlandaise a accentué la pression sur les écoles de l’enseignement primaire, particulièrement dans la région du Grand Dublin. La grande majorité des écoles primaires sont gérées par les Eglises chrétiennes, notamment par l’Eglise catholique, et ces écoles sont autorisées par la loi à pratiquer une discrimination positive en faveur des membres de l’Eglise. On signale de plus en plus fréquemment le cas d’écoles exigeant des parents qu’ils fournissent la preuve qu’ils sont chrétiens (par ex. en produisant un certificat de baptême) avant que leur enfant se voit accorder une place très convoitée. Au début de l’année scolaire 2007, des dizaines d’enfants d’une banlieue proche n’ont pas trouvé de place à l’école. Il faut noter que ces enfants étaient tous issus de populations minoritaires ou immigrées.

  • Août 2007 : Le gouvernement irlandais confronté à la question des signes religieux

Dans la décennie qui vient de s’écouler, l’Irlande a connu une immigration sans précédent qui a amplifié la diversité religieuse. En août 2007, un membre de la communauté sikh qui souhaitait rejoindre les rangs de la police irlandaise (Community Garda) s’est vu signifier par la Garda que son couvre-chef traditionnel, le turban, n’était pas admis. La Garda insiste sur le fait que tous ses membres doivent porter l’uniforme standard lorsqu’ils sont en service et le Ministre irlandais de l’intégration, M. Conor Lenihan, a confirmé ce règlement. Cette décision a été critiquée par le Conseil sikh irlandais (Irish Sikh Council) et l’incident a ouvert en Irlande un débat sur le port de signes religieux par les fonctionnaires.

  • Janvier 2007 : Le gouvernement irlandais s’entretient avec des groupes de foi

Le gouvernement irlandais prévoit de s’entretenir de façon plus constructive avec les principaux groupes de foi dans le pays. L’objectif de ces entretiens est de débattre de questions d’intérêt commun. La conscience de la nécessité d’un dialogue s’est accrue lors des débats portant sur la nouvelle Constitution européenne et avec le développement de la diversité spirituelle dans le pays, due à des changements religieux et à l’immigration. Le Taoiseach (Premier Ministre de la République d’Irlande) a déclaré que "dans cette période de changements, il est temps pour nous tous d’entamer une nouvelle réflexion quant aux principes qui guident nos vies et de réfléchir à la meilleure manière de les appliquer dans nos structures et dans notre société." Cependant, dans une déclaration de janvier 2007, le gouvernement a annoncé qu’il n’est "pas prévu pour le moment" d’associer la communauté païenne aux débats. Cette prise de position a été critiquée par les personnes de foi païenne.

7 novembre 2007