eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Allemagne > Repères historiques > Parcours historique > La séparation de l’Eglise et de l’Etat

La séparation de l’Eglise et de l’Etat

La Constitution de Weimar (1919) établit la séparation entre État et Églises (Art. 137.1 : "il n’y a pas d’Église d’État"), en reconnaissant le droit individuel à la liberté religieuse et à l’égalité des confessions. Cependant, suite à la mobilisation politique des forces conservatrices dans les églises protestantes contre les fondateurs sociaux-démocrates de la République, un statut privilégié est garantit aux anciennes Églises d’État en tant que sociétés religieuses (Religionsgesellschaften). Il leur est reconnu le statut de corporations de loi publique (Körperschaften des öffentlichen Rechts) avec une autonomie juridique interne, elles conservent le droit à maintenir des facultés de théologie dans les universités et l’enseignement religieux à l’école, et l’État continue à préléver des impôts ecclesiastique. D’autres Églises et organismes sont régis, en tant que communautés religieuses (Religiongemeinschaften), par le droit privé d’association.

19 juillet 2012