eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Grèce > Données socio-religieuses > Participation religieuse > Manifestations religieuses > Manifestations de la religion populaire

Manifestations de la religion populaire

Le culte des saints et de la Vierge Marie est largement intégré à la pratique ecclésiastique officielle, sans référence ou médiation du clergé. On observe par exemple des échanges personnels entre les fidèles et le Christ, la Vierge Marie ou les saints pour différents problèmes existentiels ou matériels, sous forme par exemple de promesses et d’ex-voto.
Le culte orthodoxe en Grèce est inséparable des icônes. Elles jouent un rôle essentiel dans l’enseignement et dans les pratiques non verbales de l’Eglise orthodoxe. Elles sont le point de contact entre les fidèles et le sacré, c’est-à-dire des représentations symboliques de l’évènement sacré que l’on commémore dans la liturgie et des moyens pour encourager le fidèle d’y participer. Dans la tradition orthodoxe, les icônes sont particulièrement importantes puisqu’elles représentent et médiatisent le sacré au travers de la représentation des saints et de la Vierge Marie sous forme de personnages historiques. Certaines icônes sont même liées à des miracles, comme l’icône miraculeuse de la Vierge Marie à l’île de Tinos grâce à une vision divine de la sœur Pélagie en 1822, pendant la deuxième année de la révolution grecque contre les ottomans. Sur ce lieu, on trouve aujourd’hui la cathédrale de Panagia (Vierge Marie) à Tinos qui est devenue un grand centre de pèlerinage en Grèce. Il s’agit d’un lieu d’espérance et de rencontre des croyants, surtout pendant la fête de l’Annonciation du 15 mars (date de l’indépendance grecque) et de la Vierge Marie le 15 août. Ces deux dates sont des jours de fêtes nationales et religieuses en Grèce.

19 septembre 2012