eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Espagne » Données socio-religieuses » Opinions, croyances et attitudes religieuses » Désaffiliation religieuse chez les jeunes

Désaffiliation religieuse chez les jeunes

Le Informe Juventud en España (enquête sur la Jeunesse en Espagne) 2004, de l’INJUVE (Ministère du Travail et des Affaires Sociales), a de nouveau montré, comme les études antérieures, que la majorité des jeunes ne pratiquent aucune religion. Le nombre des non pratiquants, indifférents, non croyants, athées et agnostiques est supérieur à celui des croyants, toutes religions confondues. Parmi les jeunes qui se déclarent croyants, un peu plus de 60 % sont catholiques, et, parmi eux, seulement 14 % se déclarent pratiquants.
À âge inférieur correspond une plus grande pratique religieuse, chez les filles comme chez les garçons. Le point d’inflexion se situe à l’age de 20 ans. Cependant, à partir de cet âge, on observe une différence entre les sexes. Cette étude ne fournit pas, il faut le noter de données sur les jeunes d’autres confessions, se contentant de supposer qu’ils représentent environ 2,9 % de la population concernée.
L’enquête signale également l’influence que certaines caractéristiques comme l’idéologie, la nationalité, le genre, le niveau d’études, la taille de la commune d’habitation, exercent sur les niveaux de pratique religieuse. La majorité des catholiques, et des catholiques non-pratiquants, sont des femmes de centre-droit et de nationalité espagnole. Les catholiques non pratiquants de gauche se rencontrent principalement dans les villages et possèdent un niveau d’instruction peu élevé.

Source : Informe Juventud en España 2004, INJUVE, Ministerio de Trabajo y Asuntos Sociales, 2005, pp. 533-534 - voir les résultats (Partie IV, "Valores, Participación").

D 13 septembre 2012   

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2019 eurel - Contact