eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Royaume-Uni > Débats actuels > Archives des débats > 2008

2008

  • 14 septembre 2008 : autorisation accordée aux juges de la charia d’exercer leurs fonctions

Le Sunday Times a publié des détails sur l’autorisation accordée par le gouvernement britannique aux juges de la charia d’exercer leurs fonctions. Des arrêts rendus par un réseau de cinq tribunaux de la charia sont exécutoires de plein droit dans le système judiciaire, par les tribunaux de comté ou la Haute Cour. Auparavant, les décisions des tribunaux de la charia étaient appliqués au cas par cas. Des tribunaux de la charia avec des pouvoirs d’arbitrage ont été mis en place à Londres, Birmingham, Bradford et Manchester, avec le siège du réseau à Nuneaton, Warwickshire. Deux tribunaux de plus sont prévus pour Glasgow et Edimbourg. Le Tribunal musulman d’arbitrage, qui administre les tribunaux, a profité d’une clause dans la loi sur l’arbitrage de 1996. En vertu de cette loi, les tribunaux de la charia sont classés comme des tribunaux d’arbitrage. Les décisions des tribunaux d’arbitrage ont force exécutoire en droit, à condition que les deux parties acceptent de leur donner le pouvoir de statuer sur leur cas.

  • Juillet 2008 : Tensions dans l’Église à propos d’un évêque homosexuel

650 évêques ont participé à la Conférence de Lambeth à l’Université du Kent à Canterbury. 230 évêques, principalement issus du Nigeria, de l’Ouganda, du Kenya et du Rwanda ont boycotté l’événement. Les divisions se sont renforcées notamment après la consécration, il y a cinq ans, de l’évêque Gene Robinson qui vit ouvertement avec son partenaire masculin dans le New Hampshire.

  • 29 juillet 2008 : une jeune fille sikh illégalement exclue de l’école pour avoir porté un bracelet

La Haute Cour a statué qu’une jeune fille sikh a été illégalement exclue de l’école pour avoir porté un bracelet, contrevenant ainsi au règlement de l’école. Le juge Silber a déclaré que l’école était coupable de discrimination indirecte sur la base des lois sur les relations raciales et l’égalité. La jeune fille avait été soutenue dans cette affaire par « Liberty », un groupe de pression en droits humains.

  • 7 juillet 2008 : le Synode général de l’Église d’Angleterre en faveur de la consécration des évêques femmes

Le Synode général de l’Église d’Angleterre a voté en faveur de la consécration des évêques femmes, avec des concessions minimales aux opposants et en dépit de la menace d’un exode massif de membres du clergé traditionaliste.

  • 3 juillet 2008 : une école juive autorisée à rejeter l’admission d’un enfant dont la mère n’est pas juive

Il a été jugé qu’une école juive n’a pas discriminé un jeune garçon quand elle a rejeté son admission sur le motif que sa mère n’était pas juive. Le juge Munby a examiné comment l’école juive libre dans le nord de Londres a refusé une place à l’enfant parce que son autorité religieuse a statué que la mère du garçon ne s’était pas convertie dans une branche du judaïsme reconnue par le Bureau du grand rabbin (Office of the Chief Rabbi, OCR). Le père du garçon était considéré comme juif, mais sa mère, qui s’est convertie au judaïsme après sa naissance, ne l’était pas. Le juge Munby a considéré que l’école qui fait l’objet de nombreuses demandes d’inscriptions n’enfreignait pas les lois de discrimination raciale en donnant la préférence aux enfants nés de mères juives orthodoxes, et qu’il s’agissait d’une question religieuse plutôt que raciale.

  • 1er juillet 2008 : divisions dans l’Église sur l’ordination des homosexuels

Près de 800 membres du clergé et des responsables laïcs de l’Église d’Angleterre ont pris les premières mesures pour la création d’une « Eglise dans une Eglise » comme un bastion évangélique contre l’ordination des homosexuels. Le clergé s’est réuni à All Souls Langham Place à Londres, une église évangélique éminente, où les participants ont été invités à signer la « déclaration Jérusalem », qui rejette les doctrines libérales. La plupart devraient approuver la déclaration et formeront la branche britannique de l’Association des anglicans confessants (FOCA). Elle agira comme une communion anglicane rivale, issue de Gafcon (the Global Anglican Future Conference), une conférence d’anglicans conservateurs tenue en Israël la semaine précédente. FOCA coupera les liens avec les Eglises anglicanes des États-Unis et du Canada, qu’elle considère comme ayant trahi l’enseignement biblique.

  • 30 mai 2008 : fondation Tony Blair pour la foi

La « Faith Fondation » de Tony Blair a été créée à New York. Elle vise à promouvoir la foi comme force du bien, à améliorer la sensibilisation entre les religions et à lutter contre la pauvreté et la guerre.

  • 21 mai 2008 : loi sur les techniques de reproduction

Le Parlement a assoupli la législation sur les techniques de reproduction. Il a voté pour permettre la création d’embryons hybrides ’animal-humain’ pour la recherche scientifique. La loi a également été assouplie pour permettre la création de « frères et sœurs sauveurs » en utilisant la fécondation in vitro, afin de permettre la conception d’enfants génétiquement compatibles avec un frère ou une sœur souffrant d’une maladie génétique. Par ailleurs, la tentative de réduire le délai actuel de 24 semaines pour l’avortement et l’interdiction d’accéder à un traitement FIV pour les couples de lesbiennes n’ont pas abouti.

  • 24 mars 2008 : généraliser l’enseignement religieux dans les écoles publiques

L’Union nationale des enseignants, le plus grand syndicat d’enseignants de Grande-Bretagne, a présenté des propositions visant à généraliser l’enseignement religieux dans les écoles publiques, pour offrir une alternative aux écoles confessionnelles. Ces propositions visent à ce que :
- Toutes les écoles deviennent multiconfessionnelles ;
- Les écoles confessionnelles soient dépouillées de leurs pouvoirs de contrôler leurs propres inscriptions et de choisir les élèves en fonction de leur foi ;
- L’acte quotidien de culte ’principalement’ chrétien puisse inclure toutes les religions ;
- Les écoles doivent proposer des « aménagements raisonnables » aux enfants, notamment en fournissant un espace de prière privé, en reconnaissant les fêtes religieuses et en étant souples en ce qui concerne l’uniforme scolaire, par exemple en permettant aux enfants de porter des bijoux religieux ou un foulard.
Toutefois, un porte-parole de l’Église d’Angleterre a répondu que « C’est aux religions d’enseigner leur foi au peuple, c’est aux écoles d’enseigner la religion ».

Voir « l’Union demande la fin des écoles de foi unique. Elle plaide pour davantage de religion dans toutes les institutions : les proviseurs "devraient faire de la place pour la prière privée" ; et The Guardian du 25 mars 2008, page 4.

  • 7 mars 2008 : abrogation des délits de droit commun de blasphème et de diffamation blasphématoire

Le Parlement a abrogé les délits de droit commun de blasphème et de diffamation blasphématoire. La loi a été largement considérée comme lettre morte et il semble que seules quatre poursuites n’aient abouti, la première en 1676 et la dernière en 1976. La loi protège les croyances de l’Église d’Angleterre et ses deux archevêques ont accepté la décision du gouvernement.

30 septembre 2008