eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Dans le débat public > Irlande

Irlande

  • Avril 2015 : des divisions et des points communs manifestes entre les groupes religieux et laïques dans le débat sur le référendum concernant le mariage entre les personnes de même sexe

Un référendum sur la légalisation du mariage entre les personnes de même sexe aura lieu le 22 mai 2015 en Irlande. Sans surprise, les groupes religieux et laïques ont tous deux fait valoir leurs positions sur ce sujet controversé. Les opposants au référendum appartiennent pour la plupart aux groupes religieux tandis que les partisans relèvent de la catégorie laïque. En même temps, des indices montrent que certains groupes religieux organisés soutiennent le référendum. Un bon exemple est le groupe Faith in Marriage Equality (FIME). Ce groupe rassemble différentes traditions religieuses et plaide en faveur du mariage entre les personnes de même sexe en se basant sur des sources religieuses de légitimation.

  • Mars 2015 : les groupes religieux et laïques pèsent dans le débat sur le référendum concernant le mariage entre les personnes de même sexe

Un référendum sur la légalisation du mariage entre les personnes de même sexe aura lieu le 22 mai 2015 en Irlande. A l’approche de ce référendum, les groupes religieux et laïques ont exprimé des points de vue opposés. Les évêques catholiques ont exposé leur position, ils appellent au rejet du changement constitutionnel proposé. Un point de vue qui s’accorde avec la position d’autres entités d’inspiration religieuse comme l’Iona Institute, un groupe de réflexion catholique basé à Dublin qui promeut la doctrine traditionnelle de l’Eglise, particulièrement dans le domaine du mariage et de la famille. Du côté laïque, des groupes comme le Gay and Lesbian Equality Network (GLEN) appellent à la légalisation du mariage entre les personnes de même sexe.

Pour plus d’information, voir Irish Catholic Bishop’s Conference website, Iona Institute et GLEN.

  • Un évêque catholique défend la doctrine de l’Église sur le mariage entre les personnes de même sexe

En 2015, un référendum sur l’extension du droit au mariage pour les couples de même sexe aura lieu en Irlande. Les résultats des sondages d’opinion indiquent un soutien marqué de la population en faveur de cette proposition.

Dans ce contexte, l’évêque catholique d’Elphin, Kevin Doran, a défendu la doctrine de l’Église en tant qu’institution humaine clé pour la procréation et l’éducation des enfants. Selon lui, l’introduction du mariage entre personnes du même sexe allait rompre le lien entre le mariage et la procréation.

Pour plus d’informations, voir The Irish Times.

  • 6 juin 2014 : la polémique sur le foyer mère-enfant de Tuam met en évidence les interactions passées de l’Église

À la suite de la création de l’État irlandais en 1921, la gestion de la majeure partie des services sociaux a été confiée aux institutions religieuses. Les écoles d’enseignement technique, les couvents de la Madeleine (aussi appelés blanchisseries de la Madeleine) et les foyers mère-enfant relevaient de ces infrastructures et prenaient en charge des personnes stigmatisées par la société, parmi lesquelles les jeunes délinquants, les enfants nés hors mariage et les mères célibataires. Les mères célibataires étaient qualifiées de "femmes perdues" car la société considérait qu’elles avaient violé le code de conduite sexuelle en vigueur.

Les femmes ayant eu des enfants hors mariage étaient fréquemment placées dans des foyers mère-enfants gérés par des religieuses catholiques et autorisés par l’État. Au début du mois de juin 2014, une affaire concernant des tombes trouvées dans l’un de ces foyers à Tuam, une ville du comté de Galway, dans l’ouest de l’Irlande, est révélée au grand jour grâce aux efforts de certains habitants souhaitant comprendre l’histoire associée au foyer situé dans leur ville. Un débat public sur le sort de ces enfants et de ces mères et sur le poids des responsabilités en cause a suivi ces révélations.

Pour plus d’informations, voir Raidió Teilifís Éireann et The Irish Times.

  • 18 novembre 2013 : un évêque catholique exprime l’opposition de l’Église à la proposition du gouvernement d’un référendum sur le mariage entre personnes de même sexe

Divers droits juridiques relatifs aux couples de même sexe, tel que le droit à l’adoption et le droit au mariage, font l’objet d’une action de l’État au cours des derniers mois en Irlande. A la suite de la proposition du gouvernement d’organiser un référendum sur le mariage entre personnes de même sexe en 2015, l’évêque Denis Nulty de Kildare et Leighlin défend la position de l’Église catholique, pour qui le mariage est le creuset de la manifestation de l’amour tout au long de la vie entre un homme et une femme et de la socialisation de la génération suivante.

Pour plus d’informations, voir la Conférence des évêques catholiques irlandais.

  • 26 octobre 2013 : une organisation de l’Église d’Irlande requiert la clarté juridique de la situation des enfants des couples de même sexe

Dernièrement, le débat public concernant l’extension du droit au mariage pour les couples de même sexe s’intensifie en Irlande. Un référendum sur cette question aura probablement lieu en 2015. Récemment, d’autres questions juridiques concernant les couples de même sexe font également l’objet d’un débat dans la sphère publique. Le 26 octobre 2013, « Changing Attitude Ireland » (CAI), une organisation de l’Église d’Irlande plaidant en faveur du mouvement LGBT, requiert la clarté juridique au sujet des enfants des couples de même sexe. Cet appel est lancé par la juge Catherine McGuinness, la marraine de « Changing Attitude Ireland », lors d’une conférence de l’organisation destinée à marquer le vingtième anniversaire de la dépénalisation de l’homosexualité en Irlande du Sud.

  • Avril 2013 : le mariage civil et les couples de même sexe

Dans le cadre de l’engagement du gouvernement pour une modification constitutionnelle au regard d’un changement social et politique plus vaste, le gouvernement met en place en 2012 une convention constitutionnelle afin d’examiner et de faire des recommandations sur des thèmes variés comme le mariage entre personnes de même sexe, le droit de vote, la réforme électorale et le rôle des femmes dans la politique (voir The Convention on the Constitution).
Les membres de la convention constitutionnelle sont au nombre de 100 et reflètent les différents secteurs de la société irlandaise. Son objectif est de faire des recommandations au gouvernement concernant les changements dans la constitution. Le fonctionnement de la convention consiste à inviter des personnes et des groupes concernés par les différentes questions traitées à soumettre leurs idées, oralement ou par écrit.
Un de ces thèmes concerne la question controversée du mariage entre personnes de même sexe. La Convention constitutionnelle a réceptionné un certain nombre de soumissions de citoyens, de groupes religieux et d’organisations non religieuses concernant cette question. Deux soumissions reflètent deux avis opposés sur l’extension du droit au mariage pour les personnes de même sexe. Il s’agit de celles de l’organisation de l’Église d’Irlande, « Changing Attitude Ireland », (voir The Convention on the Constitution) et du Conseil pour le mariage et la famille de la Conférence des évêques catholiques irlandais (voir The Convention on the Constitution).
En avril 2013, 79 % des membres de la Convention constitutionnelle ont voté en faveur de l’extension du mariage civil aux couples de même sexe.