eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Canada > Données socio-religieuses > Autres groupes religieux > Protestantisme au Canada

Protestantisme au Canada

Des quelques 22 millions de Canadiens s’étant déclarés chrétiens (67,3 % de la population) dans le cadre de deux études gouvernementales effectuées en 2011 (le Recensement de la population et l’Enquête auprès des ménages), 5 millions disent appartenir à une branche du protestantisme (17 % de la population). Le protestantisme est le deuxième courant religieux le plus représenté au Canada, après l’Église catholique romaine qui regroupe plus de 12 millions de fidèles (40 % de la population). Les chrétiens de l’Église orthodoxe représentent quant à eux 1,6 % de la population.

Cette division entre catholiques et protestants est ancrée dans l’histoire du pays depuis son établissement, et s’est longtemps présentée sous forme de conflits plus ou moins enflammés selon les époques. Ces tensions religieuses ont aussi été liées à l’opposition entre francophones (catholiques arrivés de la France) et anglophones (protestants d’origine britannique) aux débuts de la colonie. Pour plus de détails, consulter l’Encyclopédie canadienne.

Les courants protestants auxquels s’identifient le plus de fidèles au Canada sont l’Église unie (2 007 610), l’Église anglicane (1 631 845), la tradition baptiste (635 840), le pentecôtisme (478 705), l’Église luthérienne (478 184) et l’Église presbytérienne (472 385). De plus, il est possible de croire qu’une partie des 3 036 780 canadiens ne se reconnaissant pas dans les choix proposés, et ayant par conséquent choisi l’étiquette « Autre chrétien », sont rattachés à une tradition d’inspiration protestante.

Source : Gouvernement du Canada, Regard sur la démographie canadienne, 2e édition, Division de la démographie, 2016, p. 39.

19 mars 2018