eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Dans le débat public > Royaume-Uni

Royaume-Uni

  • 29 juillet 2008 : une jeune fille sikh illĂ©galement exclue de l’école pour avoir portĂ© un bracelet

La Haute Cour a statuĂ© qu’une jeune fille sikh a Ă©tĂ© illĂ©galement exclue de l’école pour avoir portĂ© un bracelet, contrevenant ainsi au règlement de l’école. Le juge Silber a dĂ©clarĂ© que l’école Ă©tait coupable de discrimination indirecte sur la base des lois sur les relations raciales et l’égalitĂ©. La jeune fille avait Ă©tĂ© soutenue dans cette affaire par « Liberty », un groupe de pression en droits humains.

  • 3 juillet 2008 : une Ă©cole juive autorisĂ©e Ă  rejeter l’admission d’un enfant dont la mère n’est pas juive

Il a été jugé qu’une école juive n’a pas discriminé un jeune garçon quand elle a rejeté son admission sur le motif que sa mère n’était pas juive. Le juge Munby a examiné comment l’école juive libre dans le nord de Londres a refusé une place à l’enfant parce que son autorité religieuse a statué que la mère du garçon ne s’était pas convertie dans une branche du judaïsme reconnue par le Bureau du grand rabbin (Office of the Chief Rabbi, OCR). Le père du garçon était considéré comme juif, mais sa mère, qui s’est convertie au judaïsme après sa naissance, ne l’était pas. Le juge Munby a considéré que l’école qui fait l’objet de nombreuses demandes d’inscriptions n’enfreignait pas les lois de discrimination raciale en donnant la préférence aux enfants nés de mères juives orthodoxes, et qu’il s’agissait d’une question religieuse plutôt que raciale.

  • 24 mars 2008 : gĂ©nĂ©raliser l’enseignement religieux dans les Ă©coles publiques

L’Union nationale des enseignants, le plus grand syndicat d’enseignants de Grande-Bretagne, a prĂ©sentĂ© des propositions visant Ă  gĂ©nĂ©raliser l’enseignement religieux dans les Ă©coles publiques, pour offrir une alternative aux Ă©coles confessionnelles. Ces propositions visent Ă  ce que :
- Toutes les Ă©coles deviennent multiconfessionnelles ;
- Les Ă©coles confessionnelles soient dĂ©pouillĂ©es de leurs pouvoirs de contrĂ´ler leurs propres inscriptions et de choisir les Ă©lèves en fonction de leur foi ;
- L’acte quotidien de culte ’principalement’ chrĂ©tien puisse inclure toutes les religions ;
- Les Ă©coles doivent proposer des « amĂ©nagements raisonnables » aux enfants, notamment en fournissant un espace de prière privĂ©, en reconnaissant les fĂŞtes religieuses et en Ă©tant souples en ce qui concerne l’uniforme scolaire, par exemple en permettant aux enfants de porter des bijoux religieux ou un foulard.
Toutefois, un porte-parole de l’Église d’Angleterre a rĂ©pondu que « C’est aux religions d’enseigner leur foi au peuple, c’est aux Ă©coles d’enseigner la religion ».

Voir « l’Union demande la fin des Ă©coles de foi unique. Elle plaide pour davantage de religion dans toutes les institutions : les proviseurs "devraient faire de la place pour la prière privĂ©e" ; et The Guardian du 25 mars 2008, page 4.