eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Royaume-Uni > Débats actuels > Archives des débats > 2013

2013

  • 11 décembre 2013 : le plus haut tribunal du Royaume-Uni décide que la scientologie est une religion et que leurs membres sont autorisés à se marier dans leurs églises

Louisa Hodkin, une scientologue, qui souhaite épouser son fiancé dans une chapelle de l’Église de Scientologie au centre de Londres, porte son cas devant la Cour suprême et obtient gain de cause. Jusqu’à présent, l’officier de l’état civil n’autorise pas la chapelle à célébrer des mariages en vertu de la loi sur l’enregistrement des lieux de cultes de 1855. Mercredi, cinq juges de la Cour suprême rendent un jugement en sa faveur en annonçant que la chapelle de la scientologie est « un lieu de rencontre pour le culte religieux » et qu’une religion ne doit pas être réduite aux croyances impliquant une « divinité suprême », puisque ainsi d’autres confessions non-théistes, comme le bouddhisme, seraient exclues. Cette décision infirme une interprétation de la loi lors d’une affaire entendue par la Cour d’appel en 1970, interprétation qui se fonde sur l’absence de « vénération de Dieu ou d’un Être suprême » de la part de la scientologie. Alors que certains accueillent cette décision comme un signe d’égalité et de liberté religieuse, d’autres sont préoccupés par ses implications. L’inquiétude porte en particulier sur la question des exonérations sur l’impôt car cette organisation controversée pourrait désormais remplir les conditions requises pour en bénéficier. Brandon Lewis, le ministre du Gouvernement local, déclare que son ministère consultera ses conseils juridiques, mais que les locaux qui ne sont pas réellement ouverts au public seront toujours soumis à l’impôt foncier et ne pourront prétendre à l’allègement fiscal.

  • 20 novembre 2013 : l’Église d’Angleterre vote en faveur des nouvelles propositions destinées à approuver l’ordination de femmes évêques l’année prochaine

Lors d’une réunion de trois jours à Londres, le synode général a voté en faveur des nouveaux programmes avec une majorité écrasante de 378 voix contre huit et a ainsi mit fin à 20 années d’impasse entre les modernisateurs et les traditionalistes. Les débats récents dans les média ont appelé à une l’Église d’Angleterre plus unie. De nombreux intervenants, dont John Sentamu, l’archevêque d’York, affirment que les divisions internes, les factions et les querelles portaient préjudice à l’attrait de l’église sur les Anglicans.

Pour en savoir plus, consulter le site web de the Guardian.

  • 10 novembre 2013 : la National Secular Society demande une cérémonie du Souvenir laïque le dimanche 10 novembre 2013

Au cours de la période précédant le service commémoratif du dimanche 10 novembre, Norman Bonney, un responsable de la National Secular Society, affirme que le Cénotaphe, où la cérémonie se déroule, a été créé comme un mémorial laïc et que la cérémonie annuelle ne doit plus comporter des prières et des lectures de l’Écriture. Selon Bonney, Edwin Lutyens, le concepteur du Cénotaphe inauguré en 1919, défendait l’idée d’une commémoration laïque car les hommes morts à la guerre étaient de nationalités et de confessions très diverses. L’église d’Angleterre critique la National Secular Society qui demande que le rituel chrétien n’ait pas de rôle lors de la cérémonie du jour du Souvenir au Cénotaphe et renvoie cette requête au rang de « déplorable » tentative de publicité.

Pour en savoir plus, consulter le site web de The Independent.

  • 17 octobre 2013 : une école confessionnelle musulmane controversée devrait être fermée par le gouvernement

L’école Al-Madinah à Derby est étiquetée comme « chaotique » et « dysfonctionnelle » dans un rapport des inspecteurs du département de l’Éducation qui doit décider le 1er novembre s’il met fin au financement de l’école. Cela forcerait effectivement l’école à fermer car le département estime qu’elle n’est pas en mesure de réunir elle-même des fonds. Le parti travailliste pense que ce rapport est important pour l’ensemble du pays. Il met en évidence des défauts clés dans le programme gouvernemental d’écoles gratuites où les autorités éducatives locales ont un rôle restreint dans la surveillance des écoles. Le rapport, qui indique que les enseignantes sont obligées de porter le foulard et que les garçons et les filles déjeunent séparément, a contribué à positionner le débat sur les écoles confessionnelles dans un cadre plus général. Cependant, les questions essentielles soulevées dans le rapport ne concernent pas la religion mais la mauvaise gestion et l’absence de formation des enseignants.

Pour en savoir plus, consulter le site web de the Guardian.

  • 10 octobre 2013 : en septembre et début octobre, débat dans la presse sur le port du niqab et autres voiles couvrant le visage dans les lieux publics

En septembre, un ministre du Home Office (ministère de l’Intérieur), Jeremy Browne (libéral-démocrate), a appelé à un débat national afin de déterminer s’il était du devoir de l’État d’intervenir afin d’empêcher que des jeunes femmes subissent des pressions ou soient forcées de porter un voile. L’intervention de J. Browne fait suite à une décision controversée du Birmingham Metropolitan College de mettre fin à l’interdiction de porter un voile intégral suite aux protestations générales. La liberté de religion est une valeur très importante en Grande-Bretagne et les différends portants sur le vêtement religieux sont généralement résolus au cas par cas. Certains accusent le Gouvernement de tenter d’introduire un débat national sur une question d’importance relativement mineure durant les assemblées afin de détourner l’attention de la presse et du public de la situation économique du pays. Néanmoins, dans certaines situations, le port du voile couvrant le visage soulève des inquiétudes relatives à la sécurité, aux droits religieux et à l’égalité d’accès à l’éducation et à l’emploi. Depuis l’appel au débat national, le débat sur le niqab dans la presse s’est tari, reflétant peut-être que seule une infime partie de la population porte ce vêtement.

Une vue d’ensemble de la situation et des différents arguments est disponible sur le site de the Guardian.

  • 26 septembre 2013 : Interpol lance un mandat d’arrêt contre une Britannique convertie à l’Islam

Interpol lance un mandat d’arrêt international contre Samantha Lewthwaite, la veuve de l’un des poseurs de bombes dans l’attentat du 7 juillet à Londres, en lien avec des infractions terroristes présumées en 2011. Le mandat d’arrêt est délivré à la demande du Kenya suite à d’intenses spéculations associant Lewthwaite à l’attentat contre le Westgate Shopping Center à Nairobi, attentat revendiqué par le groupe terroriste somalien Al-Shabaab lié à Al-Qaïda. Cependant, le mandat ne fait pas référence à cette attaque terroriste récente, mais à des accusations de détention d’explosifs et de complot en vue de commettre un crime, ces faits remontant à décembre 2011. Jeudi, les officiels kenyans ont déclaré qu’il n’y avait pas de preuve de l’implication de Lewthwaite dans l’attaque. Un autre citoyen britannique, Jermaine Grant, a été arrêté à Mombasa où la police antiterroriste kenyane a trouvé le matériel nécessaire à la fabrication de bombes. La spéculation sur l’implication de Lewthwaite, souvent surnommée “la veuve blanche” par les média, a provoqué, dans la presse, des discussions portant sur la radicalisation des Britanniques convertis à l’islam.

Pour en savoir plus, consulter le site web de the Guardian.

  • 12 septembre 2013 : l’Église anglicane au Pays de Galles autorise l’ordination de femmes évêques

L’ordination de femmes évêques est autorisée dans l’Église au Pays de Galles à la suite d’un vote clé en faveur du oui par l’instance dirigeante. Les votes se répartissent ainsi : pour les laïcs, 57 votes pour, 14 votes contre et 2 abstentions ; le clergé a vu 37 de ses membres voter pour et 10 contre, tandis que les évêques ont voté pour à l’unanimité. L’archevêque du Pays de Galles, Dr Barry Morgan, déclare qu’il s’agit « d’une journée historique pour l’Église au Pays de Galles. » En Angleterre, la question doit être débattue à nouveau en Novembre. L’Irlande et l’Écosse autorisent toutes deux l’ordination de femmes évêques bien qu’aucune n’ait encore été nommée.

Plus d’informations sur BBC.

  • 25 juillet 2013 : l’archevêque de Canterbury défie les sociétés de prêt sur salaire en soutenant les coopératives de crédit et d’épargne

Justin Welby, l’archevêque de Canterbury, a lancé une nouvelle coopérative de crédit et d’épargne pour le personnel des églises au début du mois et projette l’extension de ces institutions en remplacement des sociétés de prêt sur salaire. Durant la récession, le secteur des prêts à court terme a fait partie de ceux affichant une des plus fortes croissances. Il a fait l’objet de vives critiques pour avoir ciblé des emprunteurs vulnérables qui croulaient ensuite sous le poids des dettes résultant des taux d’intérêt et des frais élevés. Lors d’une réunion avec la société Wonga, le leader sur le marché, l’archevêque a affirmé que l’Église d’Angleterre voulait faire disparaître ce secteur par la concurrence. Welby, qui a siégé au sein de la parliamentary Banking Standards Commission (commission parlementaire sur les normes bancaires) a déclaré qu’il souhaitait créer des « coopératives de crédit et d’épargne qui sont à la fois engagées vis-à-vis de leurs communautés et beaucoup plus professionnelles ». Des projets afin d’encourager le volontariat des membres de l’église dans les coopératives de crédit et d’épargne sont également en cours.

Pour en savoir plus, consulter le site web de the Guardian.

  • 24 juillet 2013 : Ecosse : Monseigneur Leo Cushley est nommé archevêque de Saint Andrews et Édimbourg

Le nouvel archevêque succède au cardinal Keith O’Brien qui a quitté ses fonctions en février après avoir reconnu des faits d’abus sexuels. Mgr Cushley a travaillé au sein de l’équipe diplomatique du Vatican et est actuellement le responsable de la section anglophone de la secrétairerie d’État du Vatican. Âgé de 52 ans, Mgr Cushley va donc retrouver son Écosse natale après 20 années passées à l’étranger. L’ordination aura lieu en septembre.

Pour en savoir plus sur le nouvel archevêque consulter The Scotsman.

  • 23 mai 2013 : l’assassinat d’un soldat britannique déclenche des attaques anti-musulmanes

Le 22 mai 2013, un soldat britannique a été assassiné à Woolwich dans le sud de Londres par deux hommes armés de couteaux et de couperets et criant « Allahu Akhbar ». L’un des suspect est identifié comme étant Michael Olumide Adebolajo, un Britannique chrétien âgé de 28 ans d’origine nigériane, qui s’était converti à l’islam il y a dix ans. Les policiers antiterroristes et les services de sécurité examinent les liens d’Adebolajo avec le groupe extrémiste Al-Mujaharoun. Ce groupe a été interdit après les attentats terroristes du 7 juillet 2005 à Londres.
Les porte-paroles des principales organisations musulmanes ont été promptes à condamner cet acte de violence. Pour David Cameron, le Premier ministre, cette attaque « n’est pas uniquement une attaque contre la Grande-Bretagne », mais une « trahison envers l’islam et les communautés musulmanes qui donnent tant à notre pays ».
Cet assassinat provoque néanmoins de vives réactions de la part de groupes d’extrême droite, comme le groupe antimusulman English Defence League. Quelques heures après l’assassinat, ce groupe a tenu un rassemblement à Woolwich en criant des slogans antimusulmans et en jetant des bouteilles sur les forces de police. Deux hommes ont été arrêtés après des attaques distinctes de mosquées. En moins de 24 heures, le nombre de soutiens sur la page Facebook de l’organisation English Defence League (EDL) est passé d’environ 25 000 à plus de 75 000.

Pour plus d’informations sur cet assassinat, voir BBC. Pour lire une analyse sur les réactions anti-musulmanes et les conséquences sur les relations entre les communautés, voir the Guardian.

  • 2 mai 2013 : au Royaume-Uni, la majorité des croyants soutient le suicide assisté

Un sondage récent révèle un soutien écrasant parmi les anglicans, les catholiques, les hindous, les sikhs et les juifs en faveur du suicide assisté pour les malades en phase terminale. La loi britannique actuelle interdit le suicide assisté.
Le sondage en ligne effectué auprès de 4 437 personnes et commandé pour le Westminster Faith Debates (WFD) montre que 72 % des membres de l’Église d’Angleterre établie et 56 % des catholiques romains soutiennent le suicide assisté pour les malades en phase terminale. Les communautés baptiste et musulmane sont les seules où la majorité s’oppose à des modifications de la loi.
Les personnes interrogées pour ce sondage devaient répondre à la question suivante : « les personnes atteintes d’une maladie incurable sont-elles en droit de demander à des amis proches à des parents de les aider à se suicider sans que ces mêmes amis ou parents s’exposent à un risque de poursuites ? »

Pour plus d’informations sur ce sondage, voir BRIN et the Huffington Post.

  • 24 avril 2013 : en Écosse, une décision de justice autorise des sages-femmes catholiques à refuser de participer à l’organisation d’avortements

En Écosse, deux sages-femmes catholiques romaines ont obtenu le droit de refuser de participer aux procédures ou à l’organisation d’avortements à la suite d’une décision d’une cour d’appel. Mary Doogan, 58 ans, et Concepta Wood, 52 ans, travaillent à Glasgow en qualité de responsables de salle d’accouchement et refusent sciemment de participer aux avortements de quelque manière que ce soit. Cette décision pourrait avoir des conséquences plus importantes pour le National Health Service (sécurité sociale britannique) et les droits des autres personnels de santé qui s’opposent à l’avortement en raison de convictions religieuses.
Ces sages-femmes n’ont précédemment pas obtenu gain de cause devant le conseil au motif que leur travail n’implique pas de pratiquer des avortements. Cependant, la cour d’appel d’Édimbourg a infirmé cette décision mercredi et a déclaré que la loi sur l’avortement de 1967 protégeait le personnel médical en cas de refus de participer, pour des raisons de religion et de conscience, à quelque étape du processus d’avortement et aux traitements à cette fin.

Pour plus d’informations sur ce dossier, consulter the Guardian.
Pour plus d’informations sur ce sondage, voir BRIN et the Huffington Post.

  • 25 février 2013 : le Cardinal Keith O’Brien, le chef de l’Église catholique écossaise, a démissionné à la suite d’accusations de « comportements indécents » envers d’autres prêtres

Une semaine seulement avant la démission du pape Benoît XVI, le plus haut dignitaire ecclésiastique catholique romain du Royaume-Uni, l’archevêque de Saint Andrews et Édimbourg, démissionne de son poste après que trois prêtres et un ancien prêtre l’aient accusé de « comportements indécents » à leur encontre. L’ancien cardinal nie les allégations de comportement au cours des 30 dernières années. Le cardinal âgé de 75 ans devait prendre sa retraite le mois prochain, mais sa démission anticipée signifie qu’il ne prendra pas part à l’élection du successeur du pape Benoît. En conséquence, la Grande-Bretagne ne sera pas représentée lors de cette élection puisqu’O’Brien était le seul cardinal de l’Église catholique britannique à disposer d’un droit de vote au sein du conclave. O’Brien était un critique véhément des droits des homosexuels et de la législation relative au mariage entre personnes de même sexe. Colin Macfarlane, le directeur de Stonewall Scotland, l’organisation de défense des droits des LGBT, a demandé une enquête approfondie sur les allégations à l’encontre de l’ancien cardinal.

Pour en savoir plus, consulter the Guardian.

  • 5 février 2013 : la Chambre des communes adopte une nouvelle législation, proposée par le gouvernement, qui autorise le mariage entre personnes de même sexe

Le projet de loi sur le mariage (entre personnes de même sexe) autorise également les partenaires civils à transformer leur partenariat en mariage et permet aux personnes mariées de changer juridiquement leur identité sexuelle sans devoir mettre fin à leur union. Une majorité écrasante de députés travaillistes et libéraux-démocrates a voté en faveur de la nouvelle loi. Le parti conservateur, quant à lui, est resté partagé avec 136 voix contre et 127 voix pour. Le projet de loi est perçu comme une décision courageuse de la part du Premier ministre, David Cameron, car elle expose au grand jour des divisions profondes au sein du parti conservateur et parmi ses électeurs. L’Église d’Angleterre et l’Église catholique romaine ont envoyé un courrier aux députés pour leur faire part de leur inquiétude concernant la protection juridique des personnes et des organisations religieuses ayant des objections de conscience au mariage entre personnes de même sexe. Justin Welby, le nouvel archevêque de Canterbury, s’est opposé de la même façon au projet de loi lors de son premier jour en poste.

Pour en savoir plus, consulter the Huffington Post et the Guardian.

  • 3 février 2013 : De l’ADN de porc trouvé dans des tourtes halal

En plein scandale sur les traces de viande de cheval dans les aliments étiquetés comme étant des produits à base de bœuf, de l’ADN de porc a été découvert dans des pâtisseries salées « certifiées bœuf halal » livrés dans les prisons britanniques. McColgan Quality Foods Limited, entreprise basée en Irlande du Nord, a été la source d’un « très petit nombre de produits de pâtisserie salée halal à base de bœuf », selon le distributeur alimentaire 3663, qui a effectué les essais en soupçonnant que les produits pourraient contenir de la viande chevaline. Manger du porc est interdit par la loi islamique et une certification halal est une garantie officielle que le produit est préparé selon les lois alimentaires de l’islam. Les produits ont été retirés de la circulation.

En savoir plus sur le site de la BBC

  • 1er février 2013 : Richard Dawkins et Rowan Williams ont débattu de la valeur de la religion

S’exprimant au sein du forum de la Cambridge Union, le professeur Dawkins a décrit la religion comme « redondante et inutile » et a fait valoir que la religion a entravé l’activité scientifique en « colportant de fausses explications ». L’ancien archevêque, le Dr Rowan Williams a offert un contre-argument, en disant que la religion avait sans doute une place au 21e siècle et que la question n’était pas de savoir si elle doit exister, mais ce que notre attitude envers elle devrait être. Dans son allocution, il a fait valoir que le développement communautaire et la compassion sont au cœur de toute religion et que « l’idée selon laquelle l’engagement religieux peut être purement une affaire privée va à l’encontre de l’histoire religieuse. »

En savoir plus à ce sujet dans le Telegraph.

  • 25 janvier 2013 : Des patrouilleurs musulmans arrêtés à Londres

Cinq hommes, âgés entre 17 et 29 ans, affirmant être membres d’un groupe d’autodéfense islamique ont été arrêtés à Londres pour avoir harcelé des citoyens. La série d’arrestations a été faite après que des films montrant un gang harcelant des passants dans l’est de Londres le week-end des 12 et 13 janvier aient été postés sur YouTube. Le harcèlement comprenait des insultes homophobes.

En savoir plus à ce propos dans le Huffington Post.

  • 15 janvier 2013 : La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a statué qu’un employé chrétien britannique a été victime de discrimination religieuse au travail

Quatre affaires de chrétiens britanniques ayant affirmé avoir été victimes de discrimination religieuse au travail ont été portées devant la CEDH. Nadia Eweda (59 ans), qui a travaillé pour British Airways s’est vu interdire de porter une croix en pendentif au motif qu’elle ne faisait pas partie de l’uniforme. L’ancienne infirmière Shirley Chaplin (56 ans) a également été invitée à ne pas afficher sa croix par ses employeurs du National Health Service à Exeter, au motif que le collier violait les directives de santé et de sécurité. Le conseiller relationnel Gary McFarlane (51 ans) a été limogé par son employeur, Relate Avon, après avoir dit qu’il s’opposait à donner des conseils de thérapie sexuelle à des couples de même sexe. L’officier d’état civil Lillian Ladele, qui travaillait pour un conseil d’arrondissement de Londres, a été sanctionnée pour avoir refusé de célébrer des cérémonies de partenariat civil.
La CEDH a statué en faveur de Mme Eweda, estimant que ses droits avaient été violés en vertu de l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme et que sa foi doit être respectée plutôt que le souhait de l’employeur d’afficher une image religieusement neutre de l’entreprise. Les trois autres affaires ont été rejetées. L’affaire de Mme Chaplin a été rejetée au motif que la santé et la sécurité des patients et du personnel de l’hôpital sont prioritaires. Dans les affaires Gary McFarlane et Lillian Ladele, la Cour a dit qu’il était plus important qu’il n’y ait aucune discrimination envers les homosexuels que d’être en mesure de se comporter conformément à ses convictions religieuses au travail. La décision indiquera qu’il y a besoin d’un accommodement raisonnable lorsque le personnel veut porter une croix au travail.

En savoir plus sur les quatre affaires sur le site de la BBC.

  • 14 janvier 2013 : Un nouveau livre visant à démasquer l’Église de Scientologie ne sera pas vendu au Royaume-Uni en raison des lois sur la diffamation

Le livre de Lawrence Wright Going Clear : Scientology, Hollywood and the Prison of Belief sera mis en vente aux États-Unis et dans le reste de l’Europe cette semaine, mais pas en Grande-Bretagne. En droit anglais et gallois, la charge de la preuve dans les cas de diffamation repose exclusivement sur le défendeur, ce qui signifie que si l’Église décidait de poursuivre l’éditeur les frais juridiques pourraient être jusqu’à 140 fois plus élevés que selon les normes internationales. La décision de Transworld de ne pas publier a été fondée sur l’avis juridique selon lequel le contenu du livre n’était « pas assez solide pour le marché britannique ».

En savoir plus dans le Guardian.

  • 7 janvier 2013 :

À Cardiff, une femme qui a battu son fils à mort parce qu’il avait omis d’apprendre des parties du Coran a été emprisonnée à vie, avec une peine incompressible de 17 ans. Yaseen, le fils âgé de sept ans de Sara Ege, est décédé de lésions internes en juillet 2010. Yaseen a été victime de mauvais traitements prolongés et a été battu souvent avec un pilon en bois après avoir échoué dans ses études coraniques. Après sa mort, la mère a mis le feu à son corps pour dissimuler les preuves, mais il a été rapidement prouvé que l’enfant était mort avant que le feu ait commencé.

En savoir plus sur cette affaire dans le Huffington Post.

  • 7 janvier 2013 : La première « Église athée » de Grande-Bretagne, The Sunday Assembly, a tenu sa première réunion le 6 janvier, rassemblant les fidèles dans une ancienne église du nord de Londres

L’initiative est venue des comédiens Sanderson Jones et Pippa Evans, et a pour objectifs pastoraux de susciter la bonté et d’encourager les gens à faire du bénévolat au sein de leur communauté locale.
Avec le slogan « vivez mieux, aidez souvent, étonnez-vous plus » le projet a pour objectifs pastoraux de susciter la bonté et d’encourager les gens à faire du bénévolat au sein de leur communauté locale. L’assemblée a été critiquée à la fois par des membres de l’Eglise et par des laïcs parce qu’elle imitait un service religieux en tenant la réunion dans une ancienne église et étant structurée comme un service religieux, avec des chants entrecoupés par des lectures et des allocutions.

En savoir plus à ce propos dans le Huffington Post.

27 décembre 2013