eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Espagne > Débats actuels > Archives des débats > 2014

2014

  • Novembre 2014 : abus sexuels à Grenade

Une affaire de pédophilie au sein de l’Église catholique provoque actuellement des débats vifs et violents en Espagne. En 2014, un enseignant, âgé de 24 ans, en poste dans une école catholique du nord de l’Espagne, a fait parvenir une lettre au Pape dans laquelle il expliquait avoir été victime d’abus sexuels commis par des prêtres pendant plus de quatre ans lors de ses études dans une école catholique à Grenade en Andalousie. Le Pape l’a contacté directement par téléphone en août et lui a demandé pardon au nom de l’Église du Christ pour la souffrance qu’il a endurée. Le Pape lui a également indiqué que le Vatican avait pris des mesures pour combattre ces faits. Il a lui-même demandé au diocèse de collaborer à l’enquête. En outre, le Pape a encouragé le jeune homme à saisir les instances judiciaires.

Désormais, l’affaire fait l’objet d’une enquête menée par la police et les autorités judiciaires. L’enquête porte sur douze personnes, parmi lesquelles des laïcs et des prêtres. Dix prêtres ont été démis de leurs fonctions, quatre personnes ont été arrêtées à ce jour et l’archidiocèse collabore à l’enquête en fournissant les noms des victimes potentielles. Depuis que l’affaire a été rendue publique, l’archidiocèse de Grenade enquête sur quatre dossiers supplémentaires et a transmis ces éléments au Vatican.

Bien que récente, cette affaire est de plus en plus présente dans les médias. Le débat public sur la pédophilie au sein de l’Église catholique n’est pas aussi répandu en Espagne qu’il peut l’être dans d’autres pays. Cependant, l’Église catholique s’était déjà retrouvée sous les feux de l’actualité au cours des dernières années en raison d’autres scandales : la complicité des religieuses dans les vols de bébés sous le régime de Franco ou les pressions subies par le Gouvernement concernant la loi relative à l’avortement. Cette nouvelle affaire replace l’Église catholique et sa hiérarchie au centre de l’attention.

  • Mars 2014 : la découverte du passé médiéval espagnol

Le public et les politiques portent une attention croissante au passé juif de l’époque du Moyen Âge de certains villages et villes espagnols. Les autorités locales ont découvert le potentiel économique de leur « patrimoine » juif et en font une promotion accrue dans un but touristique. Deux initiatives de touristification du patrimoine juif en Espagne se démarquent : le Red de Juderías de España – Caminos de Sefarad et le Xarxa de Calls de Catalunya (approuvés officiellement par le Gouvernement catalan en 2013). Ces deux réseaux rassemblent la plupart des villes espagnoles et catalanes ayant un quartier juif du Moyen Âge afin de les promouvoir en tant que destinations touristiques.

Ce tourisme sur des sites juifs, comme des anciens cimetières, les juderías ou les calls (quartiers juifs), s’adresse non seulement aux touristes originaires de la région et de toute l’Espagne, mais aussi, de manière accrue, à une clientèle touristique internationale, notamment en provenance d’Israël. Au cours des dernières années, certaines autorités régionales et locales espagnoles ont signé des accords pour encourager la venue des touristes originaires de ce pays. En outre, des nouvelles agences de voyage, des magasins et des restaurants qui offrent des services en relation avec le patrimoine juif ont été créés récemment et en particulier à Barcelone.

9 décembre 2014