eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Suède > Droit et religion > Dispositions > Biodroit et sphère de l’intime > Cimetières

Cimetières

Bien que l’ancienne Église d’État soit désormais une organisation distincte de l’État, certains éléments des activités de l’Église de Suède restent fortement liés à l’entité étatique. Un exemple significatif est le fait que l’Église de Suède conserve la responsabilité principale en ce qui concerne l’entretien des lieux de sépulture, à l’exception de quelques arrangements spécifiques dans certains endroits du pays. Cela inclut la mise à disposition de parcelles spéciales pour l’enterrement des personnes de confession religieuse différente, lorsque de telles demandes ont été faites en ce sens. L’État a délégué cette responsabilité de service public à l’Église de Suède par le biais d’une législation spéciale (SFS 1990:1144). Les personnes qui n’appartiennent pas à l’Église de Suède payent toujours une partie des frais consacrés à l’entretien des cimetières. Cette fonction de l’Église de Suède est souvent citée comme étant le dernier vestige de son ancienne position d’autorité publique, et devrait être bientôt transférée à l’État. Cela ne constitue toutefois pas un problème important à l’heure actuelle, tant dans les débats politiques que publics.

21 mai 2014