eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe

Tweeter Rss

Accueil > Royaume-Uni > Débats actuels > Archives des débats > 2012

2012

  • 11 décembre 2012 : les données du recensement montrent un déclin de la population chrétienne

La publication des résultats du recensement de 2001 en ce qui concerne l’Angleterre et le Pays de Galles sur la religion a conduit à des débats médiatiques sur les changements de composition religieuse et ethnique de la population. Le christianisme reste de loin le groupe le plus important, 59 % (33,2 millions), mais a diminué depuis 2001, seuls 72 % (37,3 millions) ayant déclaré être chrétiens. La deuxième catégorie de réponse a été « sans religion » avec 25,1 %, chiffre qui a augmenté de 10 points de pourcentage depuis 2001. La plus grande minorité religieuse était l’islam avec 4,8 %, chiffre qui a aussi considérablement augmenté par rapport aux 3,0 % de 2001. Plus de 240 000 personnes ont indiqué une « autre religion » sur leur formulaire de recensement, ce qui inclut les 176 632 chevaliers Jedi. Le libellé de la question a été critiqué pour amener à surestimer le nombre de personnes religieuses, et l’Association humaniste a mené des campagnes pour que plus de personnes se déclarent « sans religion ». Le nombre de personnes se disant religieuses est toutefois plus élevé que dans les enquêtes représentatives au niveau national, où la question est posée différemment.

En savoir plus sur les résultats du recensement dans le Guardian.

  • 7 décembre 2012 : les Églises et autres organisations religieuses et les mariages entre personnes de même sexe

Les Églises et autres organisations religieuses pourront célébrer des mariages entre personnes de même sexe, conformément à la nouvelle législation qui sera la semaine prochaine. Le Premier ministre David Cameron soutient un compromis qui permet la célébration des mariages homosexuels dans les lieux de culte, mais n’oblige pas les organisations religieuses à organiser des mariages de même sexe. Les principales Églises du Royaume-Uni s’opposent à la réforme, mais certaines religions, y compris les quakers, les unitariens et le judaïsme libéral, la soutiennent et ont dit qu’elles aimeraient organiser des cérémonies. Le partenariat civil restera toujours une option possible pour les couples homosexuels.

En savoir plus dans le Guardian.

  • 5 décembre 2012 : un projet de méga-mosquée rejeté dans l’Est de Londres

Le projet du Jamaat Tablighi de construire un lieu de culte d’une capacité de 9.000 personnes à West Ham, à l’est de Londres, a été rejeté par les membres du conseil d’arrondissement de Newham au cours d’une réunion de planification. Si l’autorisation avait été accordée, la mosquée serait devenue l’un des plus grands centres islamiques en Europe de l’Ouest. Le Conseil a rejeté les plans au motif que le projet de mosquée était trop grand et aurait eu un impact sur le trafic et les bâtiments historiques importants situés à proximité.

En savoir plus à ce sujet dans le Huffington Post.

  • 5 décembre 2012 : un groupe chrétien universitaire change d’opinion au sujet de la parole publique des femmes

Un groupe chrétien universitaire qui avait été critiqué parce qu’il ne permettait pas aux femmes d’enseigner lors de ses réunions importantes, a déclaré qu’il permettra désormais aux deux sexes de prêcher lors de toutes les rencontres. Un courriel interne de l’Union chrétienne de l’Université de Bristol (BUCU) a révélé que les femmes ne pouvaient pas enseigner lors de ses réunions hebdomadaires, et ne pouvaient enseigner que dans certains autres cas et avec leur mari. L’union a publié une déclaration disant qu’il serait désormais permis aux femmes d’enseigner dans toutes ses manifestations. La controverse avait émergé peu après la décision impopulaire de l’Église d’Angleterre de ne pas autoriser les femmes évêques, ce qui a suscité des débats sur le rôle des femmes dans les organisations chrétiennes en Grande-Bretagne.

En savoir plus dans le Guardian.

  • 4 décembre 2012 : l’Association des scouts du R.-U. envisage une alternative au texte de promesse pour les athées

Le mouvement de jeunesse vieux de 105 ans lance une consultation pour savoir si les membres soutiendraient une promesse scoute pour ceux qui se sentent incapables de promettre un « devoir envers Dieu ». D’autres versions de cette promesse existent déjà pour les musulmans, les hindous et les bouddhistes, mais c’est la première fois qu’une telle adaptation est envisagée. L’initiative fait suite à des plaintes de la National Secular Society en mars de cette année, affirmant que des enfants athées ont été exclus ou ont dû mentir pour rejoindre le mouvement.

En savoir plus à ce sujet sur le site de la BBC.

  • 21 novembre 2012 : le synode général de l’Église d’Angleterre a voté à une très faible majorité contre la nomination de femmes en tant qu’évêques

La mesure a été adoptée par les maisons des évêques et du clergé du Synode, mais a été rejetée par la Chambre des laïcs. Il fallait une majorité des deux tiers dans chacune des trois maisons du synode et les votes ont été de 4 pour et trois contre avec deux abstentions à la Chambre des évêques, 148 pour et 45 contre à la Chambre du clergé, et 132 pour et 74 contre à la Chambre des laïcs. Les partisans ont juré de poursuivre leur campagne, mais il pourrait se passer cinq ans avant qu’un vote similaire puisse être tenu.

En savoir plus sur le site de la BBC.

  • 16 novembre 2012 : un chrétien rétrogradé pour son opposition au mariage gay a gagné un procès contre son employeur

Adrian Smith a perdu son poste de direction à la Trafford Housing Trust, a vu son salaire réduit de 40 %, après avoir posté en février de l’année dernière que les mariages homosexuels dans les églises étaient « une égalité allait trop loin ».
Les commentaires n’étaient pas visibles pour le grand public et ont été affichés en dehors du temps de travail, mais la Trafford Housing Trust a dit qu’Adrian Smith a violé le code de conduite en exprimant des opinions religieuses ou politiques susceptibles de perturber ses collègues. Smith a déclaré que la compagnie a agi illégalement en le rétrogradant et le juge Briggs a statué en sa faveur au tribunal de grande instance de vendredi.

En savoir plus dans le Guardian.

  • 8 novembre 2012 : l’évêque de Durham nommé archevêque de Cantorbéry

L’évêque âgé de 56 ans deviendra le 105e archevêque de Cantorbéry et le chef nominal de 77 millions d’anglicans dans le monde entier. Il remplace Rowan Williams, qui quitte son poste le mois prochain après 10 ans dans cette fonction. Les réactions populaires et des médias ont été mitigées. Son parcours privilégié et ses études à Eton et Cambridge ont attiré beaucoup de commentaires, de même que sa précédente carrière dans l’industrie pétrolière. Mgr Welby est un conservateur, connu pour s’opposer mariage homosexuel, mais il soutient l’ordination des femmes évêques.

En savoir plus sur Mgr Welby dans l’Independent et sur les procédures de nomination sur le site web de l’Archevêque de Cantorbéry.

  • 18 octobre : une clinique privée proposant l’avortement a ouvert en Irlande du Nord

La première clinique privée proposant l’avortement aux femmes a ouvert en Irlande du Nord, mais un groupe anti-avortement a déjà demandé sa fermeture. En Irlande du Nord, les avortements médicaux ne peuvent être effectués que dans les 9 premières semaines de grossesse, et seulement dans les cas où la poursuite de la grossesse aurait un effet grave, permanent ou de longue durée sur la santé physique ou mentale de la femme. La nouvelle clinique de Belfast propose des soins conformes à la loi, et qui sont déjà offerts par le National Health Service. Dans le reste du Royaume-Uni, la limite de l’avortement est de 24 semaines ; en 2011, plus de 1000 femmes d’Irlande du Nord se sont rendues en Angleterre et au Pays de Galles pour des IVG. 40 manifestants issus d’un éventail de confessions religieuses ont manifesté à l’extérieur de la nouvelle clinique Marie Stopes lors de la journée d’ouverture et un groupe anti-avortement a appelé à sa fermeture.

En savoir plus sur l’ouverture et la manifestation sur le site de la BBC.

  • 11 octobre 2012 : la façon dont la BBC traite l’actualité religieuse fera l’objet d’un contrôle indépendant

Des accusations de partialité gauchiste et libérale dans la manière de couvrir les questions relatives à la religion, particulièrement le christianisme et l’islam, ainsi que d’autres sujets controversés comme l’immigration et l’Union européenne, ont suscité des inquiétudes quant à l’impartialité dans la manière de traiter les sujets d’actualité de la BBC. Le contrôle indépendant sera dirigé par l’ancien chef de la direction d’ITV Stuart Pebble et publié en 2013.

En savoir plus sur les critiques et le contrôle dans le Guardian.

  • 6 octobre 2012 : l’archevêque de Cantorbéry quitte son poste

L’archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, quitte son poste à la fin de l’année et la commission des candidatures de la Couronne s’est réunie pour mettre en avant deux noms pour lui succéder. Le règlement de la CNC stipule qu’un candidat doit obtenir une majorité des deux tiers lors du vote de la CNC, soit au moins 11 voix, et jusqu’ici la Commission n’a abouti à aucune conclusion sur les noms des deux candidats. Les dix-neuf membres de la commission se composent de trois évêques, cinq prêtres et onze laïcs, quatre femmes et quinze hommes. L’archevêque de Cantorbéry est le chef de l’Église d’Angleterre et le chef symbolique de la communion anglicane. Son rôle comporte également un certain nombre d’autres fonctions. Il est évêque du Kent, il siège à la Chambre des Lords et préside le Synode et les autres réunions de l’Église d’Angleterre. Si la reine devait mourir, c’est lui qui couronnerait son successeur ; il joue un rôle dans les cérémonies religieuses nationales ainsi que dans le dialogue interreligieux au niveau international.

En savoir plus à ce sujet dans le Guardian et le Church Times.

  • 17 septembre 2012 : Une consultation publique lancée par l’organisme gouvernemental du contrôle des naissances

Une consultation publique relative aux nouvelles procédures médicales controversées pour éviter les maladies génétiques graves résultant de mutations mitochondriales a été lancée par l’autorité gouvernementale de contrôle des naissances. Les nouvelles techniques proposées produisent des embryons obtenus par FIV (fécondation in vitro) qui portent les ADN des parents aussi bien que l’ADN mitochondrial provenant d’une donneuse saine. A l’heure actuelle, la Loi britannique interdit une telle modification génétique des embryons, mais la législation pourrait être revue dès l’année prochaine après un débat parlementaire qui prendra en compte les résultats de la consultation publique.

En savoir plus : voir le Guardian

  • 12 septembre 2012 : discrimination contre les couples de même sexe qui souhaitent adopter

L’agence d’adoption Catholic Care a fait un quatrième appel visant à permettre la discrimination envers les couples de même sexe, contestant le refus de la Commission des organisations caritatives dans une affaire qui a débuté en 2008. L’organisation caritative s’appuie sur le financement de l’Eglise et affirme que si elle est obligée de permettre aux couples de même sexe d’adopter les enfants bénéficiaires de ses services, elle perdra l’appui de ses donateurs et qu’il lui sera impossible de continuer à fournir le service d’adoption à tous. La Commission des organisations caritatives a déclaré que permettre à Catholic Care de restreindre ses services aux couples hétérosexuels créerait un dangereux précédent pour d’autres agences d’adoption.

En savoir plus : Third Sector News

  • 16 août 2012 : un homme atteint du syndrome d’enfermement perd son procès pour le droit au suicide médicalement assisté

un homme souffrant du syndrome d’enfermement a perdu devant la Haute Cour le procès visant à permettre aux médecins de mettre fin à sa vie sans crainte de poursuites. Tony Nicklinson, du Wiltshire, a subi en 2005 un accident vasculaire cérébral qui l’a laissé paralysé. Il ne peut communiquer qu’en clignant des yeux et qualifie sa vie de "cauchemar". M. Nicklinson avait déclaré qu’il ferait appel de la décision, mais il est mort six jours plus tard, après avoir refusé toute nourriture et boisson. M. Nicklinson était le visage public du mouvement pour le droit à mourir et avait un compte Twitter utilisé pour des campagnes et des interviews avec la presse. L’affaire est allée plus loin que les précédentes contestations de la loi relative au suicide assisté et à l’euthanasie en Angleterre et au Pays de Galles. Un autre homme souffrant du syndrome d’enfermement, connu seulement sous le nom de Martin, a également perdu le procès visant à lui permettre de mettre fin à ses jours avec une assistance médicale, et continue de faire campagne pour le droit au suicide assisté.

En lire plus sur le cas de Tony Nicklinson sur la BBC et sur le cas de Martin dans le Guardian

29 décembre 2012