/>
eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Allemagne > Données socio-religieuses > Appartenance et démographie religieuses > Entrées, retours, départs

Entrées, retours, départs

Catholiques

De l’après-guerre jusqu’à la fin des années 1960, le niveau des départs de l’Eglise parmi les catholiques resta à un niveau bas (25.000 départs par an environ), niveau jamais enregistré auparavant ou par la suite. Des variations discontinues eurent leurs points culminants en 1970 (69.000 départs) et 1974 (83.000 départs). Le niveau des départs resta par la suite élevé. Pendant les années 1980, le nombre de départs augmenta de nouveau. De 1989 à 1990 on put observer une ascension soudaine de 93.000 à 144.000 départs ; il faut tenir compte alors du contexte de la réunification allemande. Cet événement eut pour conséquence que beaucoup de personnes à l’Est qui s’étaient détournées auparavant des Eglises, ont alors saisi l’occasion de quitter leurs Eglises officiellement. Ainsi le mouvement des départs eut son point culminant en 1992 avec 193.000 départs. Actuellement, le nombre de départs avoisine les 125.000 par an (Ebertz 1998).

Protestants

Le niveau des départs de l’Eglise Protestante dépasse celui de l’Eglise catholique. Alors que peu de protestants quittèrent leur Eglise pendant l’après-guerre, le niveau des départs augmenta dans les années 1960 et dépassa les 200.000 en 1974. Dès ce moment-là, le nombre de départs excède celui des entrées et des retours. Après un rétablissement relatif, le nombre de départs augmenta à nouveau pour atteindre les 148.000 en 1989. Le point culminant de 361.000 protestants quittant l’Eglise fut atteint en 1992 ; ici, comme dans le cas de l’Eglise catholique, il faut tenir compte des conséquences de la réunification. Jusqu’à nos jours, le nombre des départs diminue (Ebertz 1998). D’après ses propres données, l’Eglise Protestante s’attend à perdre un tiers de ses membres d’ici 2030.

Sans confession

Pendant que les Eglises en Allemagne subissent des départs, le nombre de personnes sans confession s’accroît. Elles représentent 12% de la population totale à l’Ouest, et presque 70% à l’Est de l’Allemagne. Pendant qu’en Allemagne de l’Ouest la plupart d’entre elles ont quitté l’Eglise, à l’Est la majorité est née sans confession. L’ancien régime socialiste exerça des pressions sur les croyants pour qu’ils quittent les Eglises et renoncent aux baptêmes de leurs enfants. En Allemagne de l’Ouest, c’est plutôt la charge fiscale qui conduit à quitter les Eglises. L’immigration des étrangers non-chrétiens a de plus un effet négatif sur l’affiliation aux Eglises (EKD 2003).

Vers un pluralisme religieux

En supposant que pendant les prochaines décennies l’évolution démographique en Allemagne sera marquée par l’immigration, il faut s’attendre a une plus grande diversité religieuse. Quant aux confessions chrétiennes, ce sont surtout l’Eglise catholique et les Eglises orthodoxes qui profiteront d’un surplus d’immigration en provenance du sud de l’Europe. Les Eglises protestantes au contraire n’en profiteront guère (Daiber 1995).

Entrées, retours et départs, 2010

Catholiques (römisch-katholische Kirche) Protestants (evangelische Kirche)
Entrées + Retours 10 979 37 948
Départs 181 193 145 250
Solde -170 214 -107 302

Source : Sekretariat der Deutschen Bischofskonferenz (DBK), Eintritte, Wiederaufnahmen zur katholischen Kirche sowie Austritte aus der katholischen Kirche 1950 – 2010 ; Evangelische Kirche in Deutschland (EKD), Statistik über die Äußerungen des kirchlichen Lebens in den Gliedkirchen der EKD im Jahr 2010, Hannover 2011.

Eglise catholique : Entrées, retours et départs, 1950 - 2010

Année Entrées Retours Départs
1950 20.548 10.090 33.536
1955 12.975 6.415 21.292
1960 13.970 5.645 23.889
1965 10.247 3.967 22.791
1970 4.132 1.725 69.454
1975 3.500 2.298 69.370
1980 4.103 3.630 66.438
1985 4.210 4.517 74.112
1990 3.975 4.913 143.530
1991 3.915 4.734 167.933
1995 3.797 6.344 168.244
2000 3.842 8.171 129.496
2003 4.152 8.507 129.598
2005 4.958 11.210 89.565
2010 3.576 7.403 181.193

Source : Sekretariat der Deutschen Bischofskonferenz (DBK), Eintritte, Wiederaufnahmen zur katholischen Kirche sowie Austritte aus der katholischen Kirche 1950 - 2010.

Eglise protestante : Entrées, retours et départs, 1965-2010

Année Entrées + Retours Baptêmes d’adultes Départs
1965 29.499 5.236 39.611
1970 17.165 3.825 202.823
1975 11.747 6.333 168.641
1980 19.688 10.460 119.814
1985 23.908 14.506 140.553
1990 28.470 13.986 144.143
1991 44.731 22.914 320.635
1995 34.549 22.953 296.782
2000 37.853 23.644 188.557
2003 36.496 22.648 177.162
2005 41.237 23.358 119.561
2010 37.948 18.957 145.250

Source : Evangelische Kirche in Deutschland (EKD), Statistik über die Äußerungen des kirchlichen Lebens in den Gliedkirchen der EKD im Jahr 2010, Hannover 2011 ; Evangelische Kirche in Deutschland (EKD), Statistik über die Äußerungen des kirchlichen Lebens in den Gliedkirchen der EKD im Jahr 2005, Hannover 2006.

26 juillet 2012