eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Suisse » Repères historiques » Parcours historique » Napoléon et le Sonderbund

Napoléon et le Sonderbund

Après la Guerre de 30 ans (1618-1648), la Suisse acquiert formellement son indépendance, mais sa situation interne est très tendue et elle mènera d’une part aux révoltes paysannes et d’autre part à de nouveaux conflits religieux, les deux guerres de Villmergen, Les catholiques gagnent la première manche en 1656, préservant leur prédominance politique, mais en 1712, c’est la revanche, et les réformés reprennent le dessus. La fin du XVIIIe siècle se solde par l’invasion française (1798) et l’instauration de la "République helvétique" par Napoléon. On assiste durant ce siècle aux premières manifestations patriotiques helvétiques, qui tentent de fédérer les gens sous un certain sentiment de "suissitude". Après la chute de Napoléon (1815), il y a deux tentatives successives de gouvernement : la Restauration de l’ancien régime, appuyée par les conservateurs (1815-1830), puis la Régénération, appuyée par les progressistes (1830-1848). Le conflit entre conservateurs (traditionnellement catholiques) et progressistes (traditionnellement protestants) s’approfondit. En 1844, estimant que les intérêts protestants sont toujours prépondérants et en leur défaveur, les cantons catholiques fondent secrètement le "Sonderbund" (ligue séparée), visant officiellement à servir et à défendre leurs droits. Ces événements mènent à la guerre du "Sonderbund" en 1847 - courte et peu de victimes - qui voit la victoire des "fédéraux" et la dissolution du "Sonderbund".

D 8 octobre 2012    AJoëlle Sanchez

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2020 eurel - Contact