eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Suède > Débats actuels > Archives des débats > 2007

2007

  • Mai 2007 : la Province de mission (suite)

Un autre débat actuel concerne l’établissement de la "Province de mission" (Missionsprovinsen). Un certain nombre de membres de l’Eglise de Suède, refusant le changement intervenu dans l’Eglise, c’est-à-dire la présence de femmes prêtres et évêques, ont créé cette organisation afin de pouvoir ordonner les prêtres qui ne sont pas disposés à collaborer avec des prêtres femmes. Ceux-ci ne sont actuellement pas ordonnés dans l’Eglise de Suède.
Les membres de la Province considèrent que leur organisation appartient à l’Eglise de Suède. Les dirigeants de l’Eglise de Suède soutiennent au contraire que la Province doit être considérée comme une nouvelle Eglise.

Le conflit entre l’Eglise et la Province s’est déclaré lorsque la Province a consacré un évêque. Cette personne, prêtre retraité de l’Eglise de Suède, avait été sécularisée par l’Eglise. L’évêque consacrant, un évêque luthérien du Kenya, jusque-là conseiller à la Fédération luthérienne mondiale, a été démis de son poste par la Fédération au motif d’interférence dans une autre Eglise membre. Par la suite, d’autres prêtres de l’Eglise de Suède ont été consacrés évêques de la Province. Un de ces prêtres, encore en exercice, fut démis de son poste au sein de la paroisse locale par suite de sa sécularisation. Il porta plainte contre cette décision devant le Tribunal du travail, mais le tribunal a confirmé la décision en concluant que le prêtre n’avait pas été loyal envers son employeur.

  • Mars 2007 : mariages homosexuels (suite)

La question du mariage entre personnes de même sexe est vivement discutée en Suède actuellement. Le gouvernement a chargé l’ancien chancelier de faire des propositions pour une loi sur le mariage "sexuellement neutre". L’ex-chancelier a présenté en mars 2007 ses propositions comprenant une loi sur un tel mariage. Les Eglises et communautés religieuses garderont le droit de célébrer des mariages. Cependant, aucune Eglise ni communauté religieuse (et aucun prêtre) ne sera obligé de célébrer un mariage. En d’autres termes, une Eglise qui refuse de célébrer des mariages entre personnes de même sexe ne sera pas forcée de le faire.
La Suède a aujourd’hui une loi sur le partenariat - pour les couples homosexuels – différente de la loi sur le mariage, bien que le mariage et le partenariat soient légalement quasiment identiques, la seule différence concernant leurs effets en droit international. La plupart des Eglises et des communautés religieuses en Suède ont le droit de célébrer des mariages. Le partenariat, cependant, ne peut être célébré que par les autorités civiles.

Le point de vue des Eglises suédoises et des communautés religieuses diffère. Depuis quelques mois, l’Eglise luthérienne majoritaire (Eglise de Suède) propose une cérémonie officielle de bénédiction pour les couples homosexuels. L’Eglise de Suède a également déclaré être ouverte à l’enregistrement de partenariats. L’Eglise veut toutefois que le terme "mariage" ne soit utilisé que dans le cas de couples hétérosexuels.
Plusieurs autres Eglises, dont l’Eglise catholique romaine et l’Eglise pentecôtiste, sont fortement opposées à l’idée même de "mariage" entre personnes de même sexe. Elles se sont opposées à la décision de l’Eglise de Suède de bénir les couples homosexuels.
Aucune décision n’a, à ce jour, été prise par le gouvernement ou le parlement en matière de mariages entre personnes de même sexe.

4 octobre 2012