eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Suède > Repères historiques > Parcours historique > L’établissement de l’Eglise d’Etat luthérienne

L’établissement de l’Eglise d’Etat luthérienne

Les liens étroits entre l’Etat et l’Eglise ont été renforcés par la Réforme luthérienne au 16e siècle. La création de l’Eglise nationale, libre de toute emprise du Pape de Rome, est allée de pair avec la création d’un Royaume suédois évangélique sous la direction du roi Gustav Vasa. En 1527, le Parlement s’est réuni à Västerås et a décidé que la plupart des biens de l’Eglise devaient être transférés à l’Etat (au roi en réalité). Le changement doctrinal de l’Eglise catholique vers une Eglise évanlégique luthérienne nationale a eu lieu, bien que la lutte entre les deux Eglises s’est poursuivie pendant quelques décennies. Concernant la vie intérieure de l’Eglise, la Réforme a signifié un renouvellement du service divin. La Bible et les livres liturgiques de l’Eglise ont été traduits et l’Eucharistie est célébrée en Suédois. Le succès de la Réforme a été marquée par la Convocation d’Uppsala en 1593 qui a proclamé une fois pour toutes le caractère luthérien de l’Eglise. Pendant les premiers siècles, aucune autre Eglise ou confession n’a été autorisée en Suède. Au cours des siècles suivants, la Suède est devenue une puissance politique importante et un Etat unitaire basé sur les doctrines de Luther. Les prêtres et les évêques constituaient l’une des Quatre Chambres du Parlement suédois, ce qui soulignait la relation étroite entre l’Eglise et l’Etat.

Avril 2014
4 octobre 2012