/> />
eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Roumanie > Données socio-religieuses > Principales religions et Eglises > Evolutions récentes

Evolutions récentes

Les cultes évangélique ou néo-protestant (baptistes, pentecôtistes, adventistes du septième jour et chrétiens selon l’évangile) ont une présence de plus en plus remarquée dans la vie religieuse de Roumanie. Les personnes qui appartiennent à une croyance religieuse peu représentée ont la possibilité de pratiquer soit individuellement, soit dans le cadre des associations religieuses fondées sur la Loi des personnes juridiques (art. 40 de la Loi sur la liberté religieuse et le régime général des cultes). Il en va de même pour les orthodoxes de l’ancien rite, les Bahaï, les Mormons etc. Ces dénominations n’avaient pas de droit d’existence légale pendant la dictature communiste.
En 2003, par l’Ordre du ministre de la culture et des cultes, l’organisation des « Témoins de Jéhovah » a obtenu le droit d’être inscrite parmi les cultes reconnus officiellement en Roumanie. Tous les cultes mentionnés ci-dessus, ainsi que leurs adeptes, bénéficient en Roumanie des même droits et libertés que le culte majoritaire, l’Église Orthodoxe Roumaine.
De nouveaux mouvements religieux ont pénétré la Roumanie, surtout après 1990, quand les nouvelles conditions politiques ont permis la libre manifestation des opinions religieuses. Leur nombre n’est pas grand, et leur manifestation reste marginale. La population manifeste tout de même un certain intérêt pour ces nouvelles formes de religiosité, intérêt qui s’explique surtout par l’immense vague d’enthousiasme religieux exprimé en 1989 après 45 années de dictature. On retrouve, dans ces mouvements religieux, surtout des mouvements de tendance chrétienne évangélique : « La famille », les Mormons, les Témoins de Jéhovah, l’Église du Christ, différents groupes pentecôtistes, mais aussi des mouvements d’inspiration orientale : Zen, Sahaja Yoga, Haré Krishna, Bahaï, Ananda Marga, etc. Les mouvements syncrétiques de type mystique-esotérique, occupent également une place dans le paysage religieux roumain : le New Age, la scientologie, la Nouvelle Acropole, le Centre Gurjieff-Ouspensky, le Mouvement du Graal, l’anthroposophie.

Pour en savoir plus, voir "The religious situation in Romania" d’Olivier Gillet.

13 août 2015