/> />
eurel

Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà

Tweeter Rss

Accueil > Roumanie > Données socio-religieuses > Principales religions et Eglises > Les autres religions

Les autres religions

D’autres Églises sont présentes en Roumanie, bien que leur nombre d’adhérents leur donne beaucoup moins d’importance que l’Église Orthodoxe Roumaine : l’Église catholique romaine (4,3% avec 870 774 fidèles), l’Église réformée (3% avec 600 932 fidèles), l’Église de Dieu (apostolique pentecôtiste) (1,8% avec 362 314 fidèles), l’Église grecque catholique (0,75% avec 150 593 fidèles).

À ceux-ci on ajoute, par ordre décroissant du nombre de fidèles : l’Église baptiste (0,56% avec 112 850 fidèles), l’Église adventiste du septième jour (0,4% avec 80 944 fidèles), le culte musulman (0,3% avec 64 337 fidèles), l’Église unitarienne (0,3% avec 57 686 fidèles), témoins de Jéhovah (0,25% avec 49 820 fidèles), le culte chrétien selon l’Evangile (0,2% avec 42 495 fidèles), l’Église évangélique roumaine (0,16% avec 32 558 fidèles). Il existe également l’Église orthodoxe de l’ancien rite (avec 0,1%), les protestants de la Confession d’Augsbourg (0,03%), les juifs (0,02%) et l’Église arménienne avec 393 membres (recensement I.N.S., 2011). Les personnes « sans religion » et les athées représentent dans chaque catégorie 0,1% de la population tandis que sur 6,2% des questionnaires, l’information sur l’appartenance religieuse n’était pas disponible.

L’Église grecque catholique (150 593 fidèles, 0,75% de la population), qui dépend du Vatican, a joué un rôle important dans l’histoire du peuple roumain, à côté de l’Église Orthodoxe Roumaine, notamment en Transylvanie. Grâce à ses relations avec Rome, elle a pu encourager vers le début du XIXe siècle l’utilisation de l’alphabet latin et de la langue roumaine dans le culte. Elle a été interdite pendant le régime communiste et a regagné ses droits après la Révolution de décembre 1989. Actuellement elle est conduite par le cardinal Lucian Muresan.

L’Église catholique romaine compte un grand nombre des fidèles, d’ethnie hongroise, mais aussi des Roumains, des Allemands et d’autres nationalités. L’Église catholique de Roumanie est coordonnée par une conférence des évêques catholiques dont le président est le Métropolite Ioan Robu, archevêque de Bucarest.

L’Église réformée, l’Église unitarienne, l’Église luthérienne et l’Église évangélique sont les églises des minorités hongroise (les trois premières) et allemande. D’autres Églises de minorités nationales sont l’Église Chrétienne du Vieux Rite (les Russes « Lipovans » - habitants d’origine russe qui vivent au Nord de la Dobroudja et dans le Delta du Danube), l’Église Arménienne, l’islam et le judaïsme.

13 août 2015