eurel     Données sociologiques et juridiques sur la religion en Europe et au-delà
Vous êtes ici : Accueil » Roumanie » Repères historiques » Parcours historique » La Roumanie et le communisme

La Roumanie et le communisme

1948 : la Roumanie est gouvernée par le Parti Communiste dont Gheorghe Gheorghiu-Dej est le président (1948–1965). Le Parlement est dissout et le pays est dirigé par la Grande assemblée nationale ; les partis historiques ont été dissouts et leurs dirigeants assassinés ou emprisonnés.
30 août 1948 : organisation de la Securitate (la police politique).
Mars 1965 : Nicolae Ceaucescu est élu Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste roumain et dirige la Roumanie.
Juillet 1945 : le P.M.R. (Parti des Ouvriers Roumains) devient le Parti Communiste Roumain (PCR).
21 août 1965 : la République Populaire Roumaine devient la République Socialiste de Roumanie (RSR).
9 décembre 1967 : N. Ceauºescu devient Président du Conseil d’État.
Mars 1974 : la Grande assemblée nationale proclame N. Ceaucescu président de la République Socialiste de Roumanie (RSR).
21 août 1968 : N. Ceaucescu organise une grande assemblée populaire contre l’intervention militaire des Etats du Pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie. Par ce geste, il gagne la sympathie de l’Occident et surtout des Etats-Unis d’Amérique.
Entre 1980 et 1989 : la Roumanie traverse une grave crise économique, résultat d’une politique communiste centralisée aberrante en vue de payer la dette extérieure du pays à tout prix : manque accru des produits de première nécessité, persécution des intellectuels, rationalisation de l’essence et de l’électricité, attitude agressive contre l’Eglise, démolition des églises, démolition des villages, répression des grèves des mineurs en 1977 et des ouvriers du Brasov en 1987.

D 28 septembre 2012    AIulian Isbasoiu ALaurenţiu Tănase ALucreţia Vasilescu

CNRS Unistra Dres Gsrl

Suivez nous :
© 2002-2020 eurel - Contact